Une délégation du Réseau burkinabè du suivi et de l’évaluation (RéBuSE) a été reçue, en audience, par le Premier ministre Marie Joseph Christophe Dabiré, ce 29 août 2019 à Ouagadougou. L’objectif de cette audience rentre dans le cadre de la tenue prochaine au Burkina, c’est-à-dire du 12 au 15 novembre 2019, d’un forum international francophone de l’évaluation. La délégation visiteuse, avec à sa tête, le secrétaire général du réseau, Jean Stanislas Ouédraogo, est venue ‘’kosé’’ ou demander l’accompagnement de ‘’nana Dabiré’’ pour la réussite de l’activité.

En prélude à la troisième édition du forum international francophone de l’évaluation, le poignet de main était serré entre le premier ministre Christophe Dabiré et le secrétaire général du RéBuSE, ce jeudi 29 aout 2019. Un poigné de main qui peut être interprété par « soyez les bienvenus dans mon institution » ou « j’accepte vous accompagner ». Vu que c’est la troisième édition du forum, dit le SG Jean Stanislas Ouédraogo à sortie d’audience, « nous avons voulu souhaiter la présence des plus hautes autorités de ce pays ».

Mais, poursuit-il, « le Premier ministre nous a accordé sa parole et nous sommes sortis satisfaits ». Tenir informer le chef du gouvernement de la date précise du forum en question et, encore faut-il le rappeler, lui demander son accompagnement, étaient entre autres le but du déplacement de la délégation de son ‘’tùuma ziigi’’ ou son lieu de travail jusqu’à la primature.

Une association non lucrative

En rappel, le Réseau burkinabè du suivi et de l’évaluation est une association nationale à caractère apolitique, non confessionnel et à but non lucratif ayant pour vocation de faire la promotion du suivi et de l’évaluation. Elle regroupe à son sein des professionnels en évaluation, des chercheurs, des formateurs et tout acteur intéressé par les questions relevant du domaine du suivi et de l’évaluation. Le plus important, c’est de savoir que le but fondamental du RéBuSE est de promouvoir la pratique du suivi et de l’évaluation et de contribuer aux réflexions et à la créativité en suivi et en évaluation. En ajout, cette association a pour objectifs spécifiques de produire des connaissances sur les pratiques et sur les innovations en suivi-évaluation et en assurer la promotion, d’accompagner au niveau national et régional, toute action de prise en compte du suivi et de l’évaluation dans l’élaboration des projets, programmes et politiques publiques, favoriser le développement et la diffusion de bonnes pratiques, etc.

Comme formation, le RéBuSE forme les parlementaires sur le thème « Evaluation des ODD axée sur le genre et l’équité », les évaluateurs émergents sur la gestion et analyse des données en évaluation, etc. Quant à ses contributions, elle participe à l’étude sur les capacités évaluatives du Burkina (2017), à l’évaluation de la journée continue, aux assises nationales sur le plan national de développement économique et social (2016) et à l’élaboration du guide d’évaluation de la performance des structures publiques édition 2016.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.