Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA)  a animé ce 29 août 2019 à Ouagadougou, une conférence de presse  avec pour objectif de dénoncer une fois de plus le manque de volonté du gouvernement de mettre en œuvre le protocole d’accord signé le 13 mars 2017.

C’est par une déclaration liminaire que le SYNTSHA a commencé ses échanges avec les hommes de médias dans la matinée de ce 29 août 2019 dans la capitale burkinabé. Selon  Pissiyamba Ouedraogo , SG du SYNSTHA, les travailleurs de la santé humaine et animale dans leur grande majorité ont observé un mot d’ordre portant sur la non fourniture des statistiques, le boycott des tournées et missions, l’opération caisse vide et sur les conditions de travail mettant ainsi en échec les manœuvres du pouvoir et de leurs hommes de main ;et concernant les négociations faites à l’issue de la séance du 26 juillet 2019, le gouvernement n’a plus fait officiellement signe sur la suite des travaux, soi-disant pour aller jouir des vacances.

Il a poursuivi en martelant que la répression de leur lutte demeure à l’ordre du jour dans la mesure où le gouvernement tout en prétendant discuter avec les partenaires sociaux cache mal ces ambitions répressives comme par exemple la requête soumise au conseil d’Etat sur la légalité du « mouvement d’humeur » selon le compte rendu des ministres du 25 juillet 2019.

Le SYNTSHA dénonce avec force ce mépris du gouvernement à l’égard de la santé des populations et le tient entièrement responsable des conséquences du blocage actuel du traitement de leurs justice revendications a-t-il-dit, en ajoutant qu’ils prennent l’opinion en à témoin et l’informe du manque de réelle volonté de se pencher avec sérieux sur la situation chaotique des formations sanitaires et des services de l’élevage du pays. Ainsi, selon Pissiyamba Ouedraogo, la présente phase de la lutte va de 02 septembre 2019 à 00heures au 27 novembre 2019 inclus pour exiger du gouvernement la reprise sans délais des négociations pour une mise en œuvre satisfaisante du protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2019.

« A prendre la pleine mesure de la situation et à rester mobilisés et déterminés »

Concluant ces propos, le bureau national du SYNTHA, a appelé les travailleurs de la santé humaine et animale à prendre la pleine mesure de la situation et à rester mobilisés et déterminés, et a interpelé l’ensemble des acteurs l’opinion public, à rejeter les manœuvres du pouvoir visant à opposer les travailleurs entre eux d’une part et d’autre part les travailleurs aux populations et à soutenir cette juste lutte pour amélioration de la qualité des soins et services au profit du peuple.

Amir Théophane Tiendrebéogo

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici