Officiels et participants à l'ouverture des JACE 2019 le mercredi 6 novembre à Dédougou

Avec un taux d’électrification rurale de 3%, pour le Burkina Faso les préoccupations d’accès aux services énergétiques se posent avec acuité dans les régions et les campagnes. Pour contribuer à la réflexion sur la problématique, l’association Journalistes et communicateurs pour les énergies renouvelables et le développement durable (JED), a  en collaboration avec ses partenaires, tenu les 6 et 7 novembre 2019 à Dédougou, ses sixièmes Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE 2019).

Photo de famille des officiels à l’ouverture des JACE 2019 à Dédougou, le 6 novembre dernier

«Place et rôle des acteurs régionaux et locaux dans les initiatives visant l’accès des populations aux services énergétiques au Burkina Faso». C’est le thème de l’édition 2019 des Journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE) tenue les 6 et 7 novembre 2019 à Dédougou, sous le patronage du ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo.

C’est la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma (milieu) qui a présidé l’ouverture des JACE 2019

Mariam Gui Nikièma, présidente de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE), a salué l’engagement des journalistes et des communicateurs  en faveur de l’accès des populations à l’énergie qui ne doit plus être considérée, a-t-elle dit comme un luxe ; mais comme un produit de consommation comme l’eau potable. La présidente de l’ARSE s’est également félicitée de la mobilisation des jeunes et des étudiants au regard des opportunités que pourrait leur offrir le secteur des énergies renouvelables, les exhortant  à bien s’informer et à se former pour saisir pleinement ces opportunités.

Forte participation des jeunes

Et d’évoquer le cas des femmes qui ne devraient pas être occultées dans les initiatives de sensibilisation de la JED afin de faire d’elles des actrices à part entière  de la question de l’accès des populations aux services énergétiques en milieu rural au Burkina Faso.

Ce plaidoyer de la présidente de l’ARSE a ravi la responsable Genre et Communication d’ECED Mouhoun, Antoinette Kaboré/Ramdé qui a exprimé sa satisfaction à la clôture des JACE le 7 novembre 2019.

Initiative saluée par ECED Mouhoun

Honoré Bonkoungou (micro), chef de mission adjoint d’ECED Mouhoun, a relevé les avantages de l’accès à l’énergie

Honoré Bonkoungou, chef de mission adjoint du Projet croissance économique  durable  dans la Boucle du Mouhoun (ECED Mouhoun), a également salué l’initiative de la tenue des présentes JACE à Dédougou et auxquelles ECED Mouhoun a activement participé, depuis l’organisation jusqu’à la clôture.

Edouard Zerbo, maire de Tougan et représentant de l’AMBF, a apprécié l’initiative de la JED

L’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) par la voix de son président pour la Boucle du Mouhoun, Edouard Zerbo, maire de Tougan, a apprécié l’initiative de la JED à sa juste valeur, promettant le soutien de l’AMBF dans la mesure de ses possibilités.

Charles Didace Konseibo, président du Groupe d’experts de la Coalition nationale des OSC pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER BF) a abondé dans le même sens, exhortant les jeunes à s’engager aussi dans la promotion des énergies renouvelables de qualité en s’informant et en se formant.

Charles Didace Konseibo (extrême droite), président du Groupe d’experts de la Coalition, a fait le déplacement pour encourager l’initiative

Les conseils régionaux de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest ont par ailleurs pris part active à l’évènement à travers leurs représentants. L’on a noté en outre la présence à l’ouverture des présentes JACE, du représentant du chef de Canton de Dédougou.

Objectifs atteints

La JED par les voix de Grégoire B. Bazié et de Grégoire Zongo, a salué le soutien et la participation des uns et des autres

Selon le président de la JED, Grégoire B. Bazié, la tenue des JACE 2019 à Dédougou a permis d’atteindre un certain nombre d’objectifs. Elles ont permis, a-t-il dit, de :

-Contribuer à travers des échanges francs et constructifs des participants à une meilleure implication, un meilleur engagement des acteurs locaux et régionaux sur la problématique de l’accès des populations aux services énergétiques modernes dans nos régions et campagnes ;

– Contribuer à la sensibilisation des populations, notamment des jeunes sur les avantages liés à l’accès aux services énergétiques modernes : santé, meilleur cadre de vie, productivité, progrès économique et social, développement ;

-Interpeller les acteurs locaux et  régionaux sur leurs responsabilités par rapport à la question de l’accès des populations aux services énergétiques modernes ;

– Interpeller les pouvoirs publics et privés  pour une meilleure implication des acteurs locaux et régionaux dans les initiatives visant l’accès des populations aux services énergétiques modernes.

Problème des équipements solaires de mauvaise qualité

Plusieurs préoccupations ont été évoquées pendant le panel

Plusieurs activités étaient au menu des JACE 2019 à Dédougou. Outre la cérémonie d’ouverture présidée par la présidente de l’ARSE, il y a eu le panel sur le thème des Journées, à savoir «Place et rôle des acteurs régionaux et locaux dans les initiatives visant l’accès des populations aux services énergétiques au Burkina Faso».

Le panel a été animé par le maire de Tougan, Edouard Zerbo ; le chef de mission adjoint d’ECED Mouhoun Honoré Bonkoungou ; le directeur de cabinet du conseil régional du Centre-Ouest Bamoua Bazié, ainsi que le président de la JED.

Officiels et participants à l’ouverture des JACE 2019 le mercredi 6 novembre à Dédougou

Les uns et les autres ont évoqué l’ampleur du défi à relever pour favoriser l’accès du plus grand nombre des citoyens aux services énergétiques au Burkina Faso, notamment dans les régions et les campagnes.

«C’est une réelle préoccupation dans nos communes», a avoué le maire Zerbo, soulignant l’intérêt de plus en plus accordé aux énergies renouvelables, porteuses d’opportunités. Même vision du côté du dircab du conseil régional du Centre-Ouest, Bamoua Bazié.

La sensibilisation, une solution

Sentiments de satisfaction partagés à la clôture des JACE

Le chef de mission adjoint d’ECED Mouhoun, Honoré Bonkoungou, a pour sa part évoqué les avantages de l’accès à l’énergie (éducation, santé, productivité, gain en temps, meilleurs revenus, développement). En outre, il s’est évertué à convaincre les jeunes étudiants présents sur les avantages pour les populations à investir sur les équipements solaires de qualité car les équipements non homologués reviennent souvent plus chers aux clients puis qu’ils ne durent pas et il faut régulièrement les remplacer.

Halimatou Touré, gestionnaire de projet à l’ANEREE au cours de son exposé

Sur cette question des équipements solaires de mauvaise qualité qui inondent nos marchés et découragent plus d’un, certains participants au panel étaient pour de mesures fortes c’est-à-dire l’interdiction d’importation de ces produits au Burkina Faso. Sans rejeter totalement cette option, la présidente de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie, pense que la sensibilisation des citoyens peut aider aussi à maîtriser le phénomène.

A l’écouter, si l’on interdit l’importation des produits solaires de mauvaise qualité et que dans le même temps, les gens continuent d’acheter clandestinement ces mêmes produits, rien ne changera.

Programme 5000 jeunes ANEREE, efficacité énergétique

Représentée aux JACE 2019, l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) en a profité par le biais de ses représentants, en l’occurrence  Abdul Rachid Nignan,  contrôleur qualité ; Halimatou Touré, gestionnaire de projet, et Souleymane Gansaoré, directeur de la communication ;  pour informer et sensibiliser  les participants de Dédougou sur le Programme national  5000 jeunes en cours de mise en œuvre et qui devrait contribuer à l’accès des populations aux services énergétiques renouvelables de qualité.

En outre, des communications sur l’efficacité énergétique ont été assurées au grand bonheur des étudiants dont le représentant, M. Sidibé, a souhaité leur meilleure prise en compte, notamment dans le cadre du programme 5 000 jeunes destiné à former 5000 burkinabè en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique.

Les autres moments forts des JACE 2019 à Dédougou ont été marqués par la visite de l’unité d’assemblage des lampes solaires de LAGAZEL et celle d’une entreprise de micro- finance qui accorde des crédits à ses membres pour l’acquisition de matériels solaires de qualité.

Plusieurs acteurs du secteur impliqués

Initiées par l’association Journalistes et communicateurs  pour les énergies renouvelables et le développement durable (JED), ces JACE ont connu l’implication, le  soutien et la participation de divers organismes publics, privés et de la société civile du secteur de l’énergie et des énergies renouvelables ; que ce soit au niveau  national, régional et local. Au niveau national, l’on peut citer le ministère de l’énergie,  l’ARSE, l’ANEREE, la SONABEL, l’ABER, la CNPDER BF, AMBF.

Au niveau régional et local, l’on peut citer ECED Mouhoun, OCADES Dédougou, les conseils régionaux de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest, Lagazel, etc.

Antoinette Kaboré/Ramdé, responsable Genre et Communication d’ECED Mouhoun, s’est félicitée des résultats des JACE 2019

Pour rappel, les JACE 2019 étaient placées sous le patronage du ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, la présidence de la présidente de l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie, Mariam Nikièma, la co-présidence du président de l’Association des régions du Burkina Eric Tiemtoré et du président de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), Pierre Beoinde.

Et sous le parrainage du directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) Ahmed Coulibaly, du directeur général de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) ; du directeur général de l’Agence burkinabè d’électrification rurale (ABER) Ismaël Nacoulma ; du chef de mission du Projet  croissance économique  durable  dans la Boucle du Mouhoun (ECED Mouhoun) Maxim Fortin et du secrétaire exécutif de l’OCADES Dédougou, Abbé André Toé.

Amir Théophane Tiendrébeogo

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.