Le présidium de la conférence de presse

En prélude à la commémoration de la fête nationale de l’indépendance qui va se tenir le 11 décembre 2019 prochain dans la ville de Tenkodogo, chef-lieu de la région du centre-Est, le comité national d’organisation de l’évènement, à travers son président, Siméon Sawadogo, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, a échangé avec la presse, ce matin à Tenkodogo. Et ces échanges ont portés sur les réalisations des différentes infrastructures dont le coût total remonte à 30 milliards de francs CFA.

Le présidium de la conférence de presse ce 2 décembre à Tenkodogo

« Tout est fin prêt pour la célébration de la fête nationale », a annoncé le président du comité d’organisation du 11 décembre, ce 2 décembre 2019, lors d’une conférence de presse tenue à Tenkodogo, la ville-même qui abrite les activités commémoratives du 59e édition de la fête de l’indépendance. Le taux d’exécution des travaux est à 79%, selon le ministre Siméon Sawadogo. En effet, La salle polyvalente multifonctionnelle, la principale voie d’accès à la ville, l’axe du défilé, la place de la nation et bien d’autres infrastructures sont achevées.

A l’écouter, la réalisation des infrastructures entrant dans le cadre du 11 décembre a coûté 30 milliards FCFA dans le budget de l’Etat et ses partenaires. Ces infrastructures sont essentiellement routières, culturelles, sanitaires, scolaires et sportives. Pour ceux qui pensent que pour le 11 décembre, il faut construire toutes les infrastructures possibles, Siméon Sawadogo lui, à contrario croit que la fête de l’indépendance n’est pas un programme de développement.

Le président du comité national d’organisation du 11 décembre, Siméon Sawadogo

Pour les infrastructures qui sont en phase de finition, le président du comité d’organisation a rassuré que la construction se poursuit jusqu’à terme, afin de livrer des ouvrages de qualité à la région. Et d’ajouter que toutes les dispositions sont prises pour que la fête soit belle. Cependant, informe monsieur Sawadogo, l’activité va se passer dans la sobriété à cause des attaques terroristes macabres contre les FDS et les civiles. A cet effet, beaucoup d’activités ont été supprimées dont le méga concert et le déjeuner officiel. Et c’est plus de 5000 défilants qui sont attendus dans la cité de Tenkodogo. Les pays comme le Ghana, le Maroc et Togo ont été invités pour les festivités.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.