Le présidium de la conférence de presse

Le staff de l’artiste slameur San Cheick Hamed Traoré connu sous le nom Lacartouch, a convié les hommes de média dans la soirée de ce samedi 7 décembre 2019 à Ouagadougou, pour présenter le tout nouvel album de l’artiste, baptisé ‘’L’appel à la nation’’. Dans cet album de sept titres, Lacartouch prodigue des conseils aux Burkinabè en général et à la jeunesse en particulier. Toujours dans cet album, il rend hommage aux FDS pour leur courage et leur dévouement dans la sécurisation des biens et des personnes sur les fronts.

Le présidium de la conférence de presse

Ce 7 décembre 2019 au siège social de L’ISPP sis au quartier Kouritenga de Ouagadougou, c’était en présence de ses parents, amis, tontons, tentes, camarades d’université que l’artiste Slameur a dédicacé son premier album. Sorti au mois de septembre passé (l’album), c’est une cartouche pleine de balles qui sont dressées à l’endroit des mélomanes. Ces balles sont des mots forts que San Cheick Hamed Traoré utilise pour dénoncer les violences conjugales, l’incivisme, les grosses précoces, l’insécurité et rend faut-il le rappeler, un vibrant hommage aux Forces de défense et de sécurité (FDS).

Pour que son message arrive à bon port, Lacartouche dit avoir besoin du soutien des uns et des autres. « J’ai besoin de tout un chacun afin que mon message aille loin », a-t-il dit ajoutant que par exemple l’élaboration de l’album n’a pas été du gâteau comme on aime le dire. « Il y a eu des difficultés au début mais avec l’accompagnement de certains, la bénédiction des parents et le soutien moral des amis et des camarades, tout s’est bien passé », a fait savoir l’artiste, en déclarant que si l’on veut atteindre un objectif et qu’il se donne les moyens, il l’atteindra certainement. Mais pourquoi avoir choisi le slam ? A cette question, Lacartouche a sermonné en ses termes : « Slamer, c’est faire ressortir ce que l’on ressent au fond de son cœur ».

La question de savoir si cet étudiant en Master 1 de droit des affaires fera carrière dans la musique, il a avoué que là où le tout puissant le conduira, c’est là-bas il ira car pour lui, tout est question de destinée. Pour se procurer du CD, il faudra verser une somme de 3000 F CFA. Rappelons que la dédicace est accompagnée d’un concert. Un concert à travers lequel Lacartouch puisque c’est de lui qu’il s’agit, compte envoyer ses fans dans un univers parallèle.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.