Les officiels procédant, ce samedi 1er février, au lancement des travaux de construction de la centrale solaire de Pâ

Le Premier ministre Marie Joseph Christophe Dabiré, accompagné du ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo, a procédé,  ce samedi 1er février 2020, à la pose de la première pierre de la centrale voltaïque de Pâ, commune située à environ 210 km de Ouagadougou.  La future centrale solaire produira 30 MWc soit  une production énergétique annuelle de 50 GWhs et alimentera les localités de  Wona, Houndé, Yaramoko et Boromo.

Les officiels procédant, ce samedi 1er février, au lancement des travaux de construction de la centrale solaire de Pâ

La cérémonie officielle de la pose de la première pierre de la centrale solaire de Pâ a été une bonne nouvelle pour les fils et filles de localité. Vu que le Burkina Faso prévoit la mise en œuvre de plus de 200 MWc de centrales solaires  d’ici 2021, dans le cadre du plan de transition énergétiques élaboré par le gouvernement.

A l’arrivée du Premier ministre Christophe Dabiré à Pâ

Une ambition qui vise à accroître l’accès à l’électricité dans le pays, et à réduire la dépendance aux énergies fossiles et leur impact sur l’environnement, le ministère de l’énergie a jugé utile d’alimenter la région de la Boucle du Mouhoun en énergie solaire en produisant chaque année l’équivalent de la consommation de 150 000 personnes permettant l’accès à l’électricité aux populations locales du Burkina et en assurant une sécurité d’approvisionnement des industries de la région en énergie verte.

Projet d’investissement de de 21,5 milliards de francs CFA

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, au cours de son adresse à l’assistance

D’un cout global de 21,5 milliards de francs CFA, ce projet d’investissement selon le ministère permettra de vendre l’énergie à la SONABEL à un coût de 48 F CFA le KWh contre 130 F CFA le KWh pour la production thermique avant de souligner que le Burkina Faso a l’un des KWh les plus chers de la sous-région, sinon le plus cher.

Après avoir signé avec le Burkina, un partenariat public-privé en avril 2019 pour la réalisation d’une centrale photovoltaïque, le groupe Urbasolar est chargé de lancer les travaux de celle de Pâ. Selon Salimata Bonou, maire de la commune en question, la pose de la première de la centrale est plus qu’un évènement.

85 000 panneaux solaires

« C’est un symbole », a-t-elle dit. Cette centrale aura une durée de vie de 25 ans et l’exécution des travaux est prévue pour 10 mois. C’était le lieu pour madame Bonou de remercier les autorités et de leurs traduire toute la reconnaissance de sa commune pour le ‘’cadeau’’ offert. A écouter le PDG de Urbasolar, en l’occurrence, Arnaud Mine, ce sont au total 85 000 panneaux qui seront mis en place.

Le ministre de l’énergie Bachir Ismaël Ouédraogo de préciser que l’on veut réduire le coût du KWh, afin de booster le secteur industriel.

Dans son allocution, il a dévoilé l’ambition du gouvernement, celle de travailler d’arrache-pied à passer de 500 000 abonnés à la SONABEL à 1 million d’abonnés. Le Larlé Naaba quant à lui, a profité remettre une ambulance au service sanitaire de la localité.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.