Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, aux côtés des déplacés de Dori, dans le Sahel

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a visité ce 20 février 2020, le camp des déplacés de Wendu à Dori. Il lance un appel à ses compatriotes, pour une solidarité  envers toutes les personnes déplacées internes du pays dont le nombre a atteint les 600 000. Après Dori, il a mis le cap sur Kaya, chef-lieu de la région du Centre-nord. Plus de détail dans ce communiqué.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, aux côtés des déplacés de Dori, dans le Sahel

de presse.

«Situation humanitaire dans le Centre-Nord : le président du Faso à l’écoute des déplacés internes.

(Kaya, 20 février 2020 ). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a visité ce soir le site des déplacés internes de Kaya, dans la région du Centre-Nord. Il est allé leur témoigner son soutien, et réaffirmé son engagement à lutter contre le terrorisme.

Le président Kaboré est également allé à la rencontre des déplacés de Kaya pour leur exprimer son soutien et solidarité

Le porte-parole des déplacés internes dans la région du centre-Nord, Idrissa Sawadogo, a félicité le chef de l’Etat et son gouvernement, pour les actions menées en faveur des déplacés. Il a cependant égrené des doléances, essentiellement liées à l’accès à l’eau, la santé, la scolarisation des enfants et l’emploi.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a pris l’engagement d’apporter des réponses à leurs sollicitations, et faire en sorte que les déplacés puissent retourner dans leurs villages. «C’est bien d’être chez son voisin, mais c’est mieux d’être chez soi. Nous avons estimé qu’il était nécessaire que le gouvernement assume ses responsabilités, pour permettre que ce retour puisse se faire rapidement, dans la sécurité», a-t-il déclaré.

Pour Roch Marc Christian Kaboré, il est un devoir pour lui, de veiller à la sécurité de tous les Burkinabè. Il a aussi appelé à la fraternité, à l’amour et à l’union des populations pour lutter contre le terrorisme. «Il faut qu’ensemble, l’armée, les volontaires pour la défense de la patrie, nous puissions mener ce combat pour la sécurisation de notre pays», a indiqué le président Kaboré.

Direction de la communication de la présidence du Faso»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici