Ouagadougou a abrité ce 16 Juin 2020 la 13e session du dialogue politique entre le Burkina Faso et l’Union Européenne.

Des membres du gouvernement burkinabè et des représentants de l’Union Européenne ont tenu ce mardi 16 juin 2020 à Ouagadougou, leur troisième dialogue politique. Cette 13e session a permis aux participants de discuter de différentes questions d’intérêt commun.

Il s’agit notamment de questions sécuritaires, politiques, humanitaires, de développement, des droits de l’Homme et de bonne gouvernance, à en croire Wolfram Vetter, chef de la délégation de l’U.E.

La 13e session du dialogue politique BF-UE  a été  aussi une occasion pour le Burkina Faso de faire part à ses premiers partenaires ( l’U.E et ses Etats membres) de ses différents plaidoyers dont le plus important est, selon Alpha Barry, ministre des affaires étrangères et de la coopération, la dette. Il s’est agi, a-t-il dit,   de réaffirmer «une remise des dettes au lieu d’un simple moratoire».

À cela s’ajoutent d’autres points de plaidoyer comme « plus de coopération au niveau de la pandémie, plus de coopération au niveau de la situation sécuritaire», surtout «d’un renforcement des capacités nationales et sécuritaires».

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici