Le Premier ministre Christophe Dabiré a appelé les PCA à prendre leurs responsabilités dans la mise en oeuvre des recommandations

C’est fini pour la vingt huitième Assemblée générale (AG)  des Sociétés d’Etat. Après deux jours de travaux, la clôture est intervenue ce vendredi 26 juin à Ouagadougou. Recommandations et exhortations des responsables à maintenir le cap de la bonne gestion ont été entre autres les moments forts de cette cérémonie terminale présidée par le Premier ministre Christophe Dabiré.

Le Premier ministre Christophe Dabiré a appelé les PCA à prendre leurs responsabilités dans la mise en oeuvre des recommandations

Intégration de  la Covid-19 dans les plans d’actions des sociétés ;  définition de critères harmonisés des primes de bilan dans les sociétés d’Etat ; mise en place de mécanismes de recouvrement des créances ; régularisation des mandats des administrateurs ; harmonisation des indemnités dans les sociétés d’Etat. Ce sont entre autres les mesures préconisées à l’issue de la 28 Assemblée générale des sociétés d’Etat qui s’’est achevée ce vendredi 26 juin 2020.

Au total, c’est une douzaine de recommandations qui ont été formulées à l’endroit de ces entreprises publiques dont une vingtaine ont vu leur bilans d’activités 2019 examinés  au cours de la présente session.

Globalement, le bilan de l’exercice est jugé satisfaisant avec seulement 3 sociétés déficitaires, notamment la Société burkinabè de télédiffusion (SBT) ; ), la Société Nationale d’Aménagement des Terres Rurales (SONATER), et la Minoterie du Faso (MINOFA).

Tout en saluant cette performance générale des sociétés d’Etat, le Premier ministre Christophe Dabiré a exhorté dans son discours de clôture, les responsables de ces entreprises publiques à cultiver la rigueur dans leur gestion pour plus de résultats lors des prochaines Assemblées générales. Dans cette perspective, le chef du gouvernement a exprimé son attachement à la mise en œuvre effective des recommandations issues de la présente AG, appelant les présidents de conseils d’administration à leurs responsabilités.

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici