Adayi Bassolé vient de mettre son deuxième album sur le marché

A l état civile Bassolé Bassième, le jeune Adayi Bassolé est à la fois un humble et ambitieux chanteur Burkinabè vivant à Abidjan en Côte d’Ivoire, où il vient de mettre sur le marché son deuxième album avec le studio rhumic pro.

Adayi Bassolé vient de mettre son deuxième album sur le marché

Il n’est pas encore connu du grand public, ni dans son pays de résidence la Côte d’Ivoire, ni dans son pays le Burkina Faso, mais il a déjà parcouru  la moitié de la planète, voyageant en Afrique, en Asie et en Europe. Lui, c’est le jeune musicien  Burkinabè, Adayi Bassolé, à l’état civil Bassolé Bassième.

Après un premier album en 2014, l’artiste vient de mettre sur le marché de disque son deuxième album avec le studio rhumic pro à Abidjan. L’album est intitulé «ADAYI» et signifie «Dieu est notre père». Il comprend 6 titres.

Comme dans son premier album, il y chante Dieu, preuve de son humilité vis-à-vis de son Créateur qui a fait de lui, dit-il,  ce qu’il est devenu.

«J’ai décidé de chanté Dieu parce qu’il a fait des miracles dans ma vie. Je suis issu d’une famille démunie. Mais, grâce à Dieu, je voyage aujourd’hui partout en Europe, en Asie. Je suis un chantre de Dieu», confie-t-il.

Les  36 ans bien sonnés aujourd’hui, l’artiste-voyeur qu’est devenu Adayi Bassolé est né à Mousséo, dans la commune de Didyr, province du Sanguié. Il y fréquente l’école primaire de 1990 à 1990 avant de rejoindre Abidjan où sa rencontre avec Dieu lui ouvra des portes dans la vie. Après son baptême, il s’envolera pour Séoul, la Corée du Sud, où il suivra une formation en changement de mentalité. Il se rendra ensuite en Chine, puis en France, pour ne citer que ces pays-là.

Attachament au Faso

Même si Adayi Bassolé n’hésite pas à partir pour d’autres cieux, il s’est dit profondément attaché au Burkina Faso, où il a récemment tourné le clip de son album avant de retourner à Abidjan. A ce titre il chante aussi le Faso qu’il qualifie de «Beau pays».

Le jeune chanteur ambitionne contribuer par ses chansons au développement local car, dit-il, «il reste encore beaucoup à faire pour sortir les populations de nos villages de la pauvreté. Chacun, selon son demaine de compétence, peut apporter sa pierre dans cette inlassable œuvre  de promotion de l’humanité dans nos campagnes». Preuve aussi que Adayi Bassolé a aussi des ambitions qui vont au-delà de rendre hommage à Dieu pour ses bienfaits à son égard.  Dans son nouvel album, il conscientise également la jeunesse pourqu’elle s’assume devant Dieu et les Hommes.

Comme préoccupation personnelle, l’artiste confie être à la recherche d’un producteur professionnelle pour une meilleure promotion de son album. A Abidjan, Angré, les mélomanes peuvent s’offrir l’album ADAYI au prix unitaire de 2 000 F CFA.

Pour toute fin utile, l’artiste est joignable au : +225 87 14 37 80 (numéro Whatzapp).

 

Christian Tas

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici