Donald Trump (à gauche), candidat républicain; et Joe Biden, candidat démocrate s'affrontent ce mardi dans les urnes

C’est ce mardi 3 novembre 2020 qu’a lieu la présidentielle américaine qui oppose le président sortant, le républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden.  Ce scrutin du 3 novembre est considéré comme l’un des plus indécis dans l’histoire de la démocratie américaine.

Donald Trump (à gauche), candidat républicain; et Joe Biden, candidat démocrate s’affrontent ce mardi dans les urnes

Pour la présidentielle américaine de ce mardi 3 novembre 2020, deux hommes d’un âge avancé s’affrontent. D’un côté il y a le républicain et président sortant, Donald Trump (74 ans), donné battu dans les sondages mais qui a multiplié les déplacements ces derniers jours pour tenter de rattraper son retard et l’emporter au finish, comme ce fut le cas en 2016.

De l’autre, il y a le démocrate et ancien vice-président sous Barack Obama, Joe Biden (77 ans), galvanisé par des sondages favorables, pense qu’il est plus que jamais l’heure de tourner la page Trump et d’ouvrir une nouvelle page de la démocratie américaine.

Même si plus de 98 millions Américains ont déjà voté du fait de la pandémie de coronavirus ; l’issue du scrutin reste indécise. Les deux candidats septuagénaires restent au coude-à-coude dans plusieurs Etats clés comme la Floride ou la Pennsylvanie.

Les grands électeurs, la clé de la victoire

Pour gagner à la présidentielle américaine, il faut engranger le plus grand nombre de grands électeurs, puisqu’aux Etats Unis, c’est le suffrage universel indirect à un tour qui est observé.

Au total, les Etats Unis comptent 538 grands électeurs répartis entre les 50 Etats en fonction de l’importance de leurs populations.

Les Etat de New York  et Floride en comptent chacun 29 et la Californie, l’Etat le plus peuplé, 55.

Après le scrutin, les grands électeurs se réuniront le 14 décembre pour élire ou confirmer l’élection du président et de son vice-président.

En clair, pour Trump et Biden tout se joue ce 3 novembre, jour de vérité. Celui qui engrange le plus grand nombre de grands électeurs peut être  sûr de sa victoire lors de l’élection du 14 décembre qui n’est qu’un scrutin de formalité. Celui qui engrange au moins 270 grands électeurs aura la clé de la Maison Blanche.

 

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici