L'atelier de renforcement des capacités s'est achevé sur des forts engagements des communicateurs des régulateurs à jouer leur partition dans la mise en oeuvre du marché régional de l'électricité

Ils seront également des éléments clés pour le succès de la mise en œuvre du marché régional de l’électricité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Il s’agit des responsables de communication des institutions de régulation du secteur de l’énergie des Etats membres de l’organisation régionale.  A l’initiative de l’Autorité de régulation régionale de l’électricité de la CEDEAO (ARREC), ils sont réunis à Accra du 14 au 18 décembre 2020 pour un atelier de renforcement des capacités. C’est le président de l’ARREC, Professeur Honoré Bogler, qui a présidé ce lundi 14 décembre, l’ouverture de l’atelier.

Officiels et communicateurs de l’ARREC posant pour la postérité à l’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités

 

En 2020 l’ARREC avait prévu l’organisation d’activités de sensibilisation des parties prenantes du marché régional de l’électricité de la CEDEAO en prélude au lancement de la 2ème phase du marché.

Mais tout comme le lancement de cette 2ème phase, les activités de sensibilisation ont dû subir un report en raison de la pandémie de la Covid 19 qui a conduit les instances de la CEDEAO à la suspension des réunions de la Commission, a annoncé le Président de l’ARREC. Cependant, cette suspension a été levée à la fin du mois de novembre, ce qui permet à l’ARREC de travailler à combler le retard causé par la pandémie, s’est réjoui le Président Bogler.

Les responsables de communication constituent le premier maillon des actions d’information et de sensibilisation des parties prenantes du marché régional de l’électricité. Afin de leur permettre d’être utiles et efficaces, l’ARREC se doit de les former sur le contenu du marché régional à travers le partage d’information sur certaines problématiques. Ainsi, l’objectif poursuivi à travers l’organisation de cet atelier, dira le Professeur Bogler, est de permettre aux participants d’approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement du marché régional de l’électricité afin d’améliorer leurs performances professionnelles pour mieux éclairer les parties prenantes sur les bénéfices du marché régional et le rôle de l’ARREC dans son développement.

 

Pour ce faire, les sujets à traiter durant les 4 jours porteront, entre autres, sur la justification du marché régional de l’électricité, les défis des infrastructures de transport et de distribution d’électricité, l’allocation de la capacité de transport, les stratégies et les étapes du développement du marché telles que la séparation comptable et le dégroupage, les processus de résolution des litiges dans le marché régional de l’électricité. L’ARSE du Burkina est présente à cet atelier à travers son Directeur de la communication et de la documentation Yaya Soura.

 

                                                                                                                                           Grégoire Bazié

                                                                                                                                           Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici