Officiels et participants à la clôture du programme V4CP posant pour la postérité

Après 4 ans de mise en œuvre, le programme Voix pour le Changement (V4CP) vient de prendre officiellement fin. La cérémonie de clôture a eu lieu ce 16 décembre 2020 à Ouagadougou. <<Je déclare close la première phase du programme Voix pour le changement au Burkina Faso>>, c’est par ces mots que Bénéwendé Sankara, vice-président de l’Assemblée nationale a clôturé la cérémonie de clôture du V4CP, mettant ainsi fin à l’existence du programme.

Le présidium de la cérémonie de clôture du programme V4CP. On reconnaît au milieu, Bénéwendé Sankara (micro), 1er vice-président de l’Assemblée nationale ; à sa droite le ministre de l’agriculture Salifou Ouédraogo et à sa gauche, la directrice pays de la SNV Burkina Faso Jeannette De Regt

Après quatre ans de mise en œuvre, le bilan en fin de parcours est jugé satisfaisant, ce qui a mérité les félicitations de Bénéwendé Sankara ; <<Je me réjouis des résultats auxquels vous êtes déjà parvenus à travers votre implication>>, <<Je salue fortement cette initiative et vous exhorte à continuer>>, a-t-il affirmé.

Pour lui, les choses ne s’arrêtent pas là, la clôture doit marquer le début de la mise à l’échelle des acquis de cette collaboration, car <<c’est à ce seul prix que Voix pour le Changement sera un feu de bûches qui éclaire et qui oriente, gage d’un changement durable>>.

Le vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Sankara et les autres officiels se prêtant aux questions de la presse, on reconnaît à sa gauche le coordonnateur du Programme V4CP, Mahamadou Badiel

Ainsi, s’adressant à l’ambassade des Pays-Bas et à SNV, il a laissé entendre que le programme ne doit pas s’arrêter brutalement, aux regards des résultats engrangés et des défis encore à relever. De ce fait, il a souhaité que les partenaires puissent toujours accompagner les OSC.

Pour la Directrice de l’organisation néerlandaise de développement (SNV), Jeannette DE REGT, le programme, prenant ainsi fin, est à saluer car il a œuvré :<<à renforcer les capacités des organisations de la société civile en plaidoyer et lobbying afin de leur permettre de formuler plus efficacement leurs préoccupations>>.

Félicité Somé, représentante des OSC de mise en oeuvre du programme V4CP

Elle invite alors ces OSC à consolider les acquis. <<Le programme est fini, a-t-elle annoncé, mais votre collaboration doit rester ; votre dynamisme et votre détermination à aller de l’avant doit être encore plus grande>>.

La représentante des OSC, Félicité Somé, quant à elle, pense que cette fin n’est qu’un début et a donc fait ainsi la promesse :<<le plaidoyer collaboratif va continuer>>. En attendant, elle demande à la SNV et à l’ambassade des Pays-Bas de faire de :<<tout leur possible>> afin que soit lancée une seconde phase du programme car :<<04 ans, c’est beaucoup, mais ce n’est pas suffisant>>.

En rappel, Voix pour le Changement (V4CP, Voice for Change Partnership) est un programme multisectoriel de cinq ans (2016-2020) financé par le Ministère néerlandais des affaires étrangères. Le programme V4CP a été conduit par l’organisation néerlandaise de développement (SNV Burkina) avec le soutien de l’institut international de recherches sur les politiques alimentaires (IFPRI).

Neuf organisations de la société civile ont été appelées tout au long de cette période à collaborer autour de trois thématiques. Il s’agit des énergies renouvelables, de la résilience pastorale et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici