Les experts lors de la session parallèle de la 6e Semaine du PIDA ce lundi 18 janvier 2021 consacrée au marché unique de l'électricité en Afrique

C’est ce mardi 19 janvier 2021 que s’ouvre officiellement la sixième Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA),  sous le thème : «Nouvelle décennie, nouvelles réalités, nouvelles priorités-positionnement du PIDA et du développement des infrastructures dans la croissance continue et la reprise économique de l’Afrique». 

Les experts lors de la session parallèle de la 6e Semaine du PIDA ce lundi 18 janvier 2021 consacrée au marché unique de l’électricité en Afrique

Compte tenu de la pandémie du Covid-19, la sixième Semaine du PIDA est organisée en virtuel du 18 au 21 janvier 2021 depuis l’Afrique du Sud. Les sessions parallèles ont commencé ce lundi 18 janvier, en attendant l’ouverture officielle demain mardi.

La présente semaine du PIDA vise à rassembler l’expertise internationale et régionale de multiples parties prenantes pour délibérer sur les questions liées à la fourniture d’infrastructure en Afrique et celles liées  au PIDA.

Elle se concentrera sur la manière dont l’Afrique peut montrer la voie dans la fourniture d’infrastructures post ère Covid-19, en soutenant les impératifs économiques et sociaux du continent à l’ère numérique. Elle se tient également à un moment charnière de l’histoire du PIDA, lorsque le programme passe de la première phase (PIDA PAP I) à la deuxième phase (PIDA PAP II), qui sera lancée lors du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine en janvier 2021.

En tant qu’initiative continentale, le PIDA fournit un cadre commun aux parties prenantes africaines pour construire l’infrastructure nécessaire pour intégrer le continent physiquement, économiquement et socialement, offrant des opportunités pour stimuler le commerce intra-africain, créer de nouveaux emplois pour la population croissante de l’Afrique et l’amélioration du développement socio-économique global sur le continent et fournir l’infrastructure et l’environnement nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de la ZLECAf

 

Philippe Martin

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici