Dans le cadre des efforts visant une adaptation aux effets des changements climatiques et du Covid-19, une cinquantaine de personnes albinos membres de l’Association des femmes albinos (AFAB) ont bénéficié ce jeudi 31 mars 2022 à Ouagadougou d’une formation assurée grâce au projet Benkadi.

Au Burkina Faso, les personnes albinos font partie de ceux qui subissent le plus les impacts du réchauffement de la planète dû aux changements climatiques. En effet, la hausse des températures occasionne chez elles le développement de maladies telles que le cancer de la peau et les maladies liées aux yeux. Il est donc à craindre que les impacts des changements climatiques influencent fortement la situation des personnes albinos et accentuent les risques de vulnérabilité de cette frange de la population. Ce qui pourrait contribuer à creuser davantage les inégalités entre les sexes.

C’est au regard de cela que l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB) a organisé ce jeudi 31 mars 2022 à Ouagadougou, avec l’appui technique et financier du projet Benkadi, un atelier de formation des femmes albinos sur les enjeux liés aux changements climatiques dans un contexte de Covid-19.

Rappels importants de la présidente de la l’AFAB

Maimouna  Déné (au milieu), présidente de l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB)

«Permettez-moi de rappeler que l’Etat Burkinabè a ratifié plusieurs traités et conventions à l’échelle internationale et africaine qui engagent le pays à intégrer la question d’inclusion sociale comme condition sine qua non pour atteindre un développement humain durable et équitable.

Ainsi pour relever les grands défis en matière de protection et de promotion des personnes handicapées, les principes directeurs notamment la solidarité, l’égalité des chances, la participation, le respect de la dignité humaine et des droits fondamentaux des personnes handicapées doivent être de rigueur.

Les différents engagements se sont concrétisés au Burkina Faso par l’adoption en 2020 de la Stratégie Nationale de protection et de promotion des personnes handicapées (SN-3PH) pour la période 2021-2025 dont la vision se décline comme suit : « l’accès des personnes handicapées à l’éducation, à la santé, à la formation, à l’emploi et à tous les aspects de la société est effectif et permet leur pleine contribution à la vie politique économique et sociale du Burkina Faso».’’ a indiqué Maimouna  Déné (au milieu), présidente de l’Association des femmes albinos du Burkina (AFAB).

L’atelier qui a réuni une cinquantaine de participants, avait pour objectif global de contribuer à renforcer la résilience des personnes handicapées notamment des personnes albinos dans la perspective de promouvoir leur inclusion dans la lutte contre les changements climatiques dans un contexte de Covid-19.

Plusieurs   objectifs spécifiques étaient poursuis :

-former les personnes albinos sur les changements climatiques (causes, conséquences, mesures de mitigation et d’adaptation) ;

-faire des propositions de mesures pour atténuer les effets des Changements climatiques sur la vie des personnes albinos,

-inciter et amener les personnes albinos à revendiquer leur droit en matière de résilience face aux effets des changements climatiques,

-distribuer des kits aux personnes albinos en vue de leur permettre de faire face à la pandémie de la COVID 19 et aux effets néfastes des changements climatiques. 

Issa Kabré

Burkina Demain   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.