Le Premier ministre Albert Ouédraogo exprimant ce mardi les condoléances dans le livre ouvert à l'ambassade du Japon à Ouaga

Suite à la disparition tragique le 8 juillet dernier de l’ancien premier ministre japonais Shinzo Abe, le Premier ministre burkinabè, Albert Ouédraogo, a présenté ses condoléances et témoigné la solidarité du gouvernement et du peuple burkinabè au peuple nippon. C’était au cours d’un déplacement ce mardi 12 juillet à l’ambassade du Japon à Ouagadougou.

Albert Ouédraogo se prêtant aux questions des journalistes lors de son déplacement à l’ambassade du Japon à Ouagadougou

 

«Disparition de l’ancien Premier ministre japonais : Le Gouvernement burkinabè présente ses condoléances

Suite à la disparition tragique de l’ancien Premier ministre japonais, Shinzo Abe, le vendredi 8 juillet 2022, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, s’est rendu ce mardi en fin de matinée, à l’ambassade du Japon au Burkina Faso. Il est allé présenter ses condoléances et témoigner la solidarité du Gouvernement et du Peuple burkinabè, au Peuple de ce pays, qui entretient d’excellentes relations d’amitié et de coopération avec le Burkina Faso.

« Le Burkina Faso est attristé, suite à la disparition tragique de Son Excellence Monsieur Shinzo Abe, ancien Premier ministre du Japon.

Ce pays avec qui nous entretenons d’excellentes relations d’amitié et de coopération, vient ainsi de perdre un de ses leaders charismatique, qui aura profondément marqué la vie de son pays et notre coopération. Sous son leadership, le Burkina Faso a bénéficié des fruits de cette coopération, dans divers secteurs de développement.

En ces douloureux moments de deuil qui frappe le Japon, au nom du Président du Faso, du gouvernement et du Peuple burkinabè, j’adresse mes condoléances les plus attristées au Peuple japonais. Je salue la mémoire de l’illustre disparu et lui rends un vibrant hommage, pour sa contribution au développement de notre pays et l’excellence de nos relations de coopération ».

Ce sont ces mots que le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a laissés dans le Livre d’or de l’ambassade du Japon dans notre pays, ce mardi 12 juillet 2022. Il y a fait le déplacement, pour présenter les condoléances du Gouvernement et du Peuple burkinabè, après le décès tragique de Shinzo Abe, ancien Premier ministre japonais, le 8 juillet dernier. Avant d’écrire dans le Livre d’or, le chef du Gouvernement s’est d’abord entretenu pendant quelques minutes, avec l’ambassadeur KATO Masaaki.

De l’avis de Albert Ouédraogo, le Japon est un partenaire stratégique pour notre pays. L’ancien Premier ministre défunt, a été, selon lui, un artisan de la dynamisation de cette relation de coopération. Le Premier ministre a rappelé que la coopération japonaise s’illustre dans plusieurs secteurs d’activités au Burkina Faso.

Il a cité entre autres, les domaines de l’éducation, de la sécurité alimentaire, des infrastructures routières.

Une coopération exemplaire, dynamisée par ce défunt leader, qualifié de  charismatique par Albert Ouédraogo et qui explique à juste titre, cet hommage, cette marque de solidarité et de compassion des autorités burkinabè.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.