Le Président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), Hermann Yaméogo et deux officiers de l‘ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP), le chef de corps le colonel Boureima kéré et le patron de la transmission le colonel Mahamadi Deka ont bénéficié d’une liberté provisoire, ce mardi 4 octobre 2016. justice

Ces élargissements provisoires font suite à celle du colonel Sidi Paré qui en avait bénéficié le jour anniversaire du putsch manqué. On s’attendait à la libération de Me Hermann Yaméogo, souffrant, qui aurait du bénéficier de cette mesure plus tôt si le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Alioune Zanré, n’avait pas interjeté appel suite à une demande de mise en liberté provisoire introduite par les avocats de Hermann Yaméogo, en août dernier.

A noter qu’ils sont 23 personnes inculpées et 50 autres entendues en qualité de témoins ou parties civiles.

Les chefs d’inculpation varient en fonction l’implication des présumés. Et ils portent, entre autres, sur attentat, assassinat, recel de cadavre, faux en écriture authentique etc.

Anderson Koné
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.