Un train de voyageurs a déraillé le 21 octobre 2016 dans la ville d’Eseka, à environ 200 kilomètres de Yaoundé. La société Camrail, propriété du groupe Bolloré, a confirmé qu’un « accident » était survenu « sur le train voyageurs 152 à destination de Douala à la Gare d’Eseka ».
train

Un premier bilan fait état de 60 morts et 600 blessés. Plusieurs wagons se seraient retournés, selon les premiers témoignages sur place. D’après la télévision publique, de nombreux blessés ont été pris en charge et dirigés vers l’hôpital de district.

Quelque 1 200 à 1 300 personnes voyageaient à bord de ce train « exceptionnel », selon l’expression de la compagnie, où « huit wagons » avaient été rajoutés, nous a précisé Camrail. Ce déraillement est en effet intervenu alors que la route entre Yaoundé et Douala avait été coupée dans la matinée à Matomb, rendant impossible le passage en voiture entre les deux villes principales du pays. Camrail avait alors annoncé mettre en place des voitures supplémentaires afin de supporter l’afflux de voyageurs.

Selon Camrail, deux cellules de crise ont été mises en place après qu’une réunion a été tenue aux alentours de midi, environ une heure après le déraillement. L’une des cellules a été mobilisée à partir de Douala, pour rapatrier les passagers sains et saufs, et l’autre doit partir de Yaoundé et se rendre sur les lieux dans les prochaines heures. Celle-ci se chargera notamment d’établir un bilan officiel de l’accident.

Anderson Koné
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.