Les officiels à l'issue de l'ouverture de l'atelier préparatoire de la COP22

Le ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, en partenariat avec le royaume du Maroc et le système de Nations-unies, a organisé une conférence de sensibilisation des acteurs sur les enjeux de la COP 22 pour le Burkina Faso, ce vendredi, 21 octobre 2016 à Ouagadougou.

Les officiels à l'issue de l'ouverture de l'atelier préparatoire de la COP22
Les officiels à l’issue de l’ouverture de l’atelier préparatoire de la COP22

C’est une rencontre préparatoire qui consiste d’abord, à mettre en exergue la vision du gouvernement burkinabè en matière de lutte contre le réchauffement climatique, ensuite, à sensibiliser l’opinion sur la contribution nationale du Burkina Faso en la matière et enfin, à connaitre les attentes de la COP 22, selon Ferhat Bouazza, ambassadeur du royaume du Maroc au Burkina Faso.

Il a également laissé entendre que la conférence ambitionne aussi de toucher l’ensemble des acteurs burkinabè actifs dans le domaine de la protection de l’environnement de manière générale, sur l’importance de cet évènement international, que ce soit les autorités gouvernementales, la société civile ou le secteur privé et de donner la parole à tous ceux qui ne pourront pas faire le déplacement à Marrakech.

Le diplomate a aussi souligné l’importance de la société civile dans les engagements. Selon lui, l’importance de leur rôle en matière de changement climatique n’est plus à démontrer. Et d’ajouter que toutes les occasions de renforcer leur mobilisation doivent être saisies. En sus, l’amélioration des capacités de la société civile contribuera certainement à la prise de décision aux côtés des intervenants nationaux et internationaux.
Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Bassière a rappelé l’importance capitale de la COP22 à Marrakech au Maroc. A l’en croire, la tenue de cet évènement est une fierté pour l’Afrique. Et de mentionner que c’est « une COP du donner et du recevoir ». Car le Burkina Faso ne se contentera pas seulement d’y participer, mais de faire des propositions pour l’atteinte des objectifs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle une journée lui sera dédiée le 09 novembre 2016 à Marrakech, a expliqué le ministre.

Au présidium, les acteurs clés de la réussite de la participation du Burkina à Marrakech 2016
Au présidium, des acteurs clés de la réussite de la participation du Burkina à Marrakech 2016

Metsi Makhetha, coordonnatrice résidente du système de nations unies et représentante du PNUD au Burkina a tenu à féliciter le gouvernement burkinabè pour son engagement en faveur de la ratification de l’accord de Paris sur le changement climatique. Cela constitue un engagement fort en faveur du développement durable tant sur le plan économique, social qu’environnemental pour notre planète et au bénéfice des générations actuelles et futures.

Elle a aussi ajouté que cette rencontre préparatoire de la COP22 est un témoignage de la volonté du gouvernement burkinabè de contribuer activement à la réussite de l’évènement de Marrakech. Et de conclure que son institution ne ménagera aucun effort pour soutenir lesautorités burkinabè dans cette noble mission.
Pour rappel, la COP 22 se tiendra du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech au Maroc.

Mathias Lompo
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.