Le Secrétariat permanent de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Burkina Faso (SP/ITIE-BF) a, au nom du Comité de Pilotage de l’ITIE-BF, procédé, le Mercredi 22 Mars 2017, à l’installation du comité local ITIE de la commune de Houndé. itie1

La cérémonie d’installation officielle , présidée par le Haut-commissaire de la province du Tuy, Orokia Barro/Onadja, s’est déroulée dans la salle de la conférence de la maison de la femme du Tuy, en présence de nombreuses autorités administratives locales, du premier adjoint au maire de Houndé Adolphe Koala, des conseillers municipaux, des représentants de la société minière Hounde Gold, des autorités religieuses et coutumières et du représentant du Secrétaire permanent de l’ITIE-BF.

Après le mot de bienvenue et l’intervention du représentant du Secrétaire permanent de l’ITIE-BF qui a retracé le processus ayant conduit à la mise en place du comité local de Houndé , le Haut-commissaire du Tuy a tenu à saluer une telle initiative de rapprochement entre l’Etat, la société minière Houndé Gold et les communautés locales, représentées par les organisations de la société civile locale (associations, responsables religieux et coutumiers, personnes de ressource etc.).

itieUn comité local de trente(30)membres composé de membres titulaires et de membres observateurs a été mis en place par l’Initiative pour la transparence des industries extractives Burkina Faso (ITIE/BF). Le comité , présidé par le préfet de Houndé, Bassouleymane Ouattara, constituera un cadre d’échanges et de dialogue entre les acteurs des services déconcentrés de l’Etat, les communautés locale et la société minière Houndé Gold, autour de l’activité minière.
Ainsi a-t-il demandé l’accompagnement de l’ITIE, en organisant des ateliers de formation. Et il a invité les membres du comité au travail, avec des critiques constructives.
.
Selon le représentent du Secrétaire permanent de ITIE.BF, le comité local ITIE-a pour mission de consolider le dialogue au niveau de la commune de Houndé autour de l’exploitation de la mine. « Nous anticipons dans le but d’inciter les acteurs au dialogue sur tous les aspects liés à l’extraction que ce soit les volumes qui sont extraits, les questions environnementales, les questions de revenus de dédommagements, sur toute information susceptible d’apaiser le climat social au niveau de l’extraction des mines».
Après l’installation du comité, un atelier d’échanges portant d’une part sur les enjeux de l’exploitation minière à Houndé et d’autre part sur la mission du présent comité local, présenté par Jonas HIEN du comité de pilotage d ITIE-BF.

Les exposés ont été suivis de questions-réponses. Parmi les préoccupations soulevées, il y’a la nécessité pour les acteurs miniers de prendre des dispositions idoines pour expliquer aux communautés les contenus des études d’impact environnemental et social. Il a été démontré au cours des échanges que plusieurs remous ou conflits sociaux relatifs à l’exploitation minière trouvent leur origine dans le fait que des explications suffisantes n’ont pas été données aux populations des zones minières à la phase d’implantation des projets miniers.

C’est pourquoi Jonas Hien a dit, il est important pour les promoteurs miniers de jauger, évaluer et mesurer les attentes des populations riveraines des mines, en organisant des rencontres de concertation et de négociations proactives. « Il faut initier des rencontres d’échanges francs et directs avec les communautés des zones impactées », a-t-il dit.

Gafoura Guiro/Houndé
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.