Premiers témoins de la scène d'adultère, les Kolkweogo ont voulu que les habitants du village en soient aussi témoins

La scène à la fois surréaliste et pathétique s’est passée récemment dans un village,  situé à une dizaine de kilomètres de Titao, chef-lieu de la province du Lorum. Au juste, que s’est-il passé ? Les faits tels qu’ils nous été racontés, les voici.

Pendant que les habitants de ce village de Lorum, Ouindigui, pour ne pas le citer, profitaient de la nuit pour se reposer chez eux, un homme marié s’était arrangé pour se retrouver avec une jeune fille à la place du marché. Croyant qu’ils étaient les seuls sur ces lieux publics, les deux amants ont décidé de goûter au fruit défendu. Malheureusement pour eux, pendant qu’ils étaient  en pleins ébats, des Kolkgweogo de la zone ont fait leur apparition, les prenant ainsi les mains dans le sac.

Pire, ces derniers ne se contentent pas d’être les seuls témoins de la scène. Au grand malheur des deux amants pris en flagrant délit d’adultère, les Kolkgwéogo ont décidé que des habitants du village devaient en être aussi  témoins. L’homme et la jeune fille ont alors été ligotés et exposés au milieu du marché, de la nuit jusqu’au matin.

Les conséquences sociales de la décision des Kolkgwéogo ne tardent pas. Bannis par leurs familles respectives dont l’honneur a été souillé, les deux amants ont été obligés de quitter le village pour une destination inconnue.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.