Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), a foulé le sol des hommes intègres ce jeudi 10 janvier 2019. Cette visite entre dans le cadre de l’inauguration des éclairages solaires installés sur le terrain de l’Etoile finale de Ouagadougou (EFO).

C’est dans la soirée de ce jeudi 10 janvier 2019, que Giovanni Vincenzo Infantino a atterri au Burkina Faso pour inaugurer le projet solaire  réalisé sur le terrain de l’EFO entièrement financé par la FIFA.

Après avoir été chaleureusement accueilli par des sons de fanfares et « djembés », le président de la FIFA s’est immédiatement rendu au palais de Kosyam où il a été reçu en audience par le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Au sortir de cette audience, Infantino a prôné la construction d’infrastructures sportives et la formation professionnelles des jeunes.

Giovanni Infantino à la FBF

Après la présidence du Faso, Giovanni Infantino a été conduit à la Fédération burkinabè du football (FBF), où après une longue séance de travail à huit clos, les responsables de la fédération burkinabè lui ont présenté les mini bus mis à leur disposition pour faciliter les déplacements des joueurs à l’intérieur du pays.

«Je suis également venu pour connaître les besoins du football burkinabè », a informé M. Infantino.

Une fois sur le terrain de l’EFO, Infantino s’est félicité de la qualité des installations d’éclairage solaire. ‘’C’était un projet unique au monde qui me tenait à cœur’, a indiqué le président de la FIFA.

Le Burkina Faso, a-t-il continué, est «un pays où dans la journée il fait beaucoup chaud. Donc, avec une telle chaleur, on ne pas peut bien s’entraîner la journée. Par contre, construire de tels projets permettra sans doute de jouer la nuit».

Pour lui, il ne sert à rien de construire des terrains de football si l’on ne peut jouer sur ces terrains.

Première visite au BF en 1998

«Ma première visite ici au Burkina Faso, a été en 1998 lors de la CAN. Et cela fait exactement 21 ans. Mais jusqu’à présent, je vois que le stade du 4 aout n’a même pas encore changé d’un iota pour ce qui est de son renouvellement. Mais le président du Faso ne peut pas tout faire à lui seul. Il lui faut par conséquent un accompagnement. C’est pourquoi j’ai voulu discuter avec vous responsables de la FBF pour que nous fassions des projets ensemble », a-t-il dit.

Le président de la FIFA a clôturé sa visite avec une conférence de presse qu’il animé à l’hôtel Laico en présence du président de la FBF, Sita Sangaré, du 2e vice-président de la CAF, Omari Constant et de la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samba Diouf/Samoura après avoir consacré 7 heures de tournées dans la ville de Ouagadougou.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.