149 passagers et 8  membres d’équipage étaient à bord du vol ET302 qui s’est écrasé ce dimanche matin, peu de temps après son décollage de l’aéroport d’Addis Abeba, en Ethiopie. «Tous les passagers à bord du vol d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé ce dimanche matin sont morts», a déclaré le porte-parole de la compagnie aérienne sur la chaîne de télévision nationale éthiopienne. L’appareil sinistré, un Boeing 737,  assurait la liaison Addis Abeba – Nairobi, la capitale kényane.

La triste nouvelle de cette journée dominicale. Le crash d’un avion du fleuron du transport aérien africain, Ethiopian Airlines. L’accident s’est produit à 08h44 heure locale, (05H44 GMT) six minutes après le décollage de la capitale éthiopienne. Le bilan est extrêmement lourd.

Aucun survivant

«Tous les passagers à bord du vol d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé ce dimanche matin sont morts», a déclaré le porte-parole de la compagnie. 149 passagers et 8  membres d’équipage étaient à bord de ce vol ET302 qui assurait la liaison Addis Abeba – Nairobi, au Kenya.

Président directeur général d’Ethiopian Airlines depuis janvier 2011, Tewolde Gebremariam, s’est rendu sur le lieu de la catastrophe.  Au moins 33 différentes nationalités seraient concernées par ce crash qui vient quelque peu perturber le prestige dont jouit Ethiopian Airlines en matière de transport aérien sur le continent.

Au lendemain d’un nouvel exploit managérial et technique

La compagnie éthiopienne a régulièrement occupé le 1er rang ces dernières années des compagnies africaines pour la qualité des services offerts aux passagers, la sécurité. Le dernier accident du fleuron remonte à  9 ans.

Le drame de ce dimanche intervient au lendemain d’un nouvel exploit managérial et technique de la compagnie. En effet, pour célébrer à sa façon la 162e Journée internationale de la femme, Ethiopian Airlines a assuré ce 8 mars 2019, un vol avec un équipage entièrement féminin, d’Addis-Abeba à Oslo, en Norvège. Ce n’est pas la première fois que la compagnie aérienne assurait des vols avec un personnel entièrement féminin.   Elle avait déjà envoyé des vols similaires à Bangkok, Buenos Aires, Kigali et Lagos.

«Nous sommes très honorés d’avoir des femmes pionnières dans le domaine de l’aviation. (…) Avec ce vol, nous honorons et célébrons leur contribution indispensable à notre compagnie et à l’industrie de l’aviation en général, à notre pays et au continent dans son ensemble», s’est félicité Tewolde Gabre-Mariam, directeur général d’Ethiopian Airlines.

Contrôlée à 100 % par l’État éthiopien, Ethiopian Airlines a été fondée en 1945  et est depuis plusieurs années membre de Star Alliance.

Plus de peur que de mal sous d’autres cieux

Ailleurs dans le ciel africain, c’est un vol d’Air France qui a eu plus de chance dans une panne qui aurait mal tourné si l’équipage n’avait pas fait preuve de maîtrise de soi et de professionnalisme.

L’un des quatre réacteurs d’un Airbus A380 d’Air France, qui effectuait la liaison Abidjan-Paris dans la nuit de samedi à dimanche avec 501 passagers, est tombé en panne, contraignant l’appareil à faire demi-tour. L’avion s’est posé sans dommage, selon la compagnie et un passager.

Il est également fait cas d’une trentaine de blessés enregistrés dans un vol de Turkish Airlines suite des turbulences dues à des conditions météorologiques difficiles. Quelle journée !

 

Philippe Martin

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.