Les officiels au lancement officiel des travaux de réalisation d'infrastructures du PADEL à Baskouré

Le Ministère de l’économie, des finance et du développement (MINEFID) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement) ont procédé, ce 9 août 2019 à Baskouré, au lancement officiel des travaux de réalisation des infrastructures dans la région du Centre-est, dans le cadre Programme d’appui au développement des économies locales(PADEL).

Les officiels au lancement officiel des travaux de réalisation d’infrastructures du PADEL à Baskouré

Malgré les efforts consentis ces dernières années dans la lutte contre la pauvreté, plus de quatre Burkinabé sur dix vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté. Cette pauvreté est caractérisée par de fortes disparités au niveau régional, avec une forte connotation rurale. Face à cette situation, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) ; s’est engagé à lutter contre cette pauvreté et à  réduire les disparités inter et intra-régionales.

C’est dans ce sens que le Ministère de l’économie, des finance et du développement (MINEFID) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement) ont procédé, ce 9 août 2019 à Baskouré, au lancement officiel des travaux de réalisation des infrastructures dans la région du Centre-est, dans le cadre Programme d’appui au développement des économies locales(PADEL)

Le PADEL dans les 13 régions

Le ministre Siméon Sawadogo, représentant du Premier ministre, a présidé la cérémonie

Le Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL) est une initiative du MINEFID. Il concerne aujourd’hui toutes les 13 régions du pays et bénéficie essentiellement aux ménages pauvres et vulnérables, aux femmes et aux jeunes, aux unités de production informelles (artisans, exploitants agricoles, commerçants…), aux micros et petites entreprises, etc…

Son objectif général est de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques des populations à la base.

Siméon Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, représentant le Premier ministre a prêché pour que le PADEL, qui a pour ambition de bâtir des économies locales, compétitives, dynamiques et durables ; constitue un cadre fédérateur pour les partenaires nationaux et internationaux. Tout en remerciant la BOAD qui a cru au PADEL dès le départ, il a interpelé les entreprises qui seront chargé des travaux et les bénéficiaires à la bonne gestion des infrastructures.

«Opportunités de transformation  des potentialités locales»

Le ministre de l’économie, Lassané Kaboré

Selon le ministre de l’économie, Lassané Kaboré, le PADEL part du principe que les populations sont mieux à mêmes de répondre à leurs besoins, pourvu qu’on leurs donne les moyens de générer et gagner des revenus.

C’est pourquoi, poursuit-il, renforcer les capacités opérationnelles des populations suggère aussi de créer les conditions pour faire émerger les opportunités de transformation  des potentialités locales avec la création d’activité génératrice de revenus et d’emplois pour les populations.

Au regard du poids important des populations vulnérables, en particulier en milieu rural, aucune politique économique ne peut produire des résultats escomptés si elle ne traite pas de manières spécifiques cette problématique, a-t-il martelé.

« Intensification des activités socio-économiques des populations»

La représentante résidente de la BOAD, Reine Broohm-Ayeva

La représentante résidente de la BOAD, Reine Broohm-Ayeva, a indiqué  que les infrastructures socio-économique à construire, devront favoriser une intensification des activités socio-économiques des populations et participer activement au développement de l’économie local dans la région.

Elle poursuit en précisant qu’il est prévu l’aménagement de 61 sites maraichers, la réalisation de 21 forages de pompage solaire, la construction de 3 aires de stationnement, 2 radios communautaire, 2 757 boutiques, 232 hangars de marché, 13 marchés à bétail, 20 parcs de vaccination, une mini laiterie modernes, 16 aires d’abattage, 21 magasins de stockage, 56 marchés, 11 gares routières et 15 halls centraux de marchés. Et de terminer en soulignant que l’accompagnement de la BOAD a pour but de booster l’économie locale.

Après la pause de la 1ère pierre, le président du Conseil région, Moro Kéré, et le maire de la commune de Baskouré, au nom des bénéficiaires ont exprimé leurs gratitudes.

Hioua Eric Bassolé

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.