Photo de famille des officiels et des participants à la visite

Après les visites, le 14 février 2019, des sièges de partis politiques comme l’Union pour le progrès et le changement (UPC), et  le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le président de l’Assemblée nationale El Hadj Alassane Bala Sankandé était, pour une visite de courtoisie, ce jeudi 14 novembre 2019, dans les locaux de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), accueilli par le président du parti, Me Gilbert Noel Ouédraogo.

Photo de famille des officiels et des participants à la visite

Les partisans de l’ADF/RDA ont reçu la visite du président de l’Assemblée nationale ce jeudi matin, au siège national même du parti, situé au quartier Cissin de Ouagadougou. Pour Gilbert Noel Ouédraogo, c’est un plaisir de recevoir le chef de l’hémicycle accompagné de deux de ses vice-présidents, de ses conseillers, de son directeur de cabinet bref, de son équipe, à travers la visite. Laquelle visite qui a un sens très important, selon lui. De tels actes à l’écouter, contribuent à consolider la cohésion sociale, le vivre ensemble et la démocratie.

Le PAN El Hadj Alassane Bala Sakandé se confiant à la presse

A en croire le le ‘’Gorba junior’’, il est important de profiter de cette visite de courtoisie pour  rendre compte au président de l’ADF/RDA du travail que les représentants du parti font à l’Assemblée nationale. Nonobstant que ces députés sont trois, El Hadj Alassane Bala Sakandé a confié que le fait de ne pas avoir assez de représentants à l’hémicycle n’est pas un problème mais ce qui est très important c’est plutôt la qualité de ces représentants qui siée. Et d’affirmer qu’au regard donc de ce que les députés de ce parti font à l’Assemblée nationale, il lui devait de venir lui-même le dire de vive voix au président Ouédraogo.

Le président de l’ADF RDA, Me Noel Gilbert Ouédraogo

Il a aussi demandé au président de l’ADF/RDA d’être fier desdits députés et de les féliciter pour le travail qu’ils abattent. « Il est plus que jamais nécessaire que les présidents de partis se rencontrent, se visitent car, cela contribuera a apaisé le climat social, vue que nous traversons des moments très difficiles à cause du terrorisme.

C’est main dans la main que nous viendrons à bout de ce mal imposé », a conclu Me Gilbert Noel Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, membre du CFOP.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.