La production pétrolière mondiale va baisser à partir de mai 2020

Alors que le prix du baril était au plus bas (21 dollars le baril) menaçant de récession économique plusieurs pays pétroliers, surtout la pandémie du Coronavirus ; l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est finalement parvenue ce dimanche à un accord prévoyant une réduction de la production pétrolière  d’environ 10 millions de barils par jour à compter du mai prochain. Une décision qualifiée et applaudie dans plusieurs producteurs de l’or noir.

La production pétrolière mondiale va baisser à partir de mai 2020

Un consensus des pays producteurs du pétrole  sur la baisse de leur production à partir de mai prochain. C’est la décision importante, même historique qu’ont pris ce dimanche les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). La baisse envisagée par l’organisation intergouvernementale pétrolière sera d’environ 10 millions de barils par jour.

De quoi visiblement faire remonter à moyen et long terme le cours du baril, actuellement au plus bas (21 dollars le baril). Alors que l’on avait beaucoup épilogué ces dernières semaines sur les tensions ou désaccord entre la Russie et l’Arabie Saoudite qui auraient entraîné cette chute drastique du cours du baril.

Et cet accord a finalement été possible grâce au rétablissement du dialogue Moscou- Riyad qui a porté ses fruits sur la question.

Créée en 1960 à Bagdad en Irak, l’OPEP a son siège à Vienne, en Autriche. Et c’est justement au justement au sortir d’une conférence mal négociée dans la capitale autrichienne le 6 mars dernier qu’étaient nées les tensions entre Moscou et Riyad. Tensions qui avaient amené les autorités saoudiennes à augmenter unilatéralement sa production pétrolière entraînant la baisse tangible du cours du pétrole que l’on a observée ces dernières semaines.

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici