Le ministre de la culture, Abdoul Karim Sango, a dressé le bilan de son département ministériel

Dans une logique de redevabilité, le ministre de la culture, des arts et du tourisme a animé une rencontre avec les hommes de média ce 10 Septembre 2020 à Ouagadougou.

Le ministre de la culture, Abdoul Karim Sango, a dressé le bilan de son département ministériel

Le ministère de la culture, des arts et du tourisme avec à sa tête Abdoul Karim Sango a présenté son bilan de la première moitié de l’année en cours ce Jeudi. Ce bilan a porté sur des questions relatives à la promotion du tourisme interne, aux conférences de diffusion des résultats du colloque de Dori sur l’extrémisme violent, à la gestion du fonds d’appui du chef de l’Etat aux acteurs et promoteurs culturels, à la relance de l’Institut des peuples noirs (IPN) et aux préparatifs de la prochaine édition du FESPACO.

Dans le cadre de la protection et la valorisation du patrimoine culturel, il y eu, par exemple, l’inscription de 22.446 biens dans les registres d’inventaire des musées sur une prévision de 32.000 biens ; la soumission à la commission du patrimoine mondial du rapport périodique de la convention 72; l’enseignement de modules culturels et artistiques dans 220 classes d’établissements pilotes dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de valorisation des arts et de la culture dans le système éducatif en partenariat avec le ministère de l’éducation. Il est impératif, selon le ministre, d’intégrer l’éducation à la culture dans le système éducatif :<<la construction de l’identité culturelle burkinabè ou africaine va être un vain mot s’il n’y a pas de transformation structurelle des programmes d’enseignement >>.

Au niveau de la promotion du tourisme interne et de l’entreprenariat touristique, il a été effectué des œuvres telles que l’adoption d’un projet de loi d’orientation sur le tourisme; une loi qui devra permettre d’instituer un cadre juridique plus favorable à l’économie du tourisme et rendre le secteur plus dynamique. Le relancement et la dynamisation du projet  <<Connais-tu ton beau pays ? >>, du projet Enfant Tourisme et Environnement dénommé  <<Camp ETE>>, l’élaboration de la cartographie des sites touristiques, l’édition et la diffusion des cartes touristiques, la création d’une plate-forme numérique des sites touristiques appelée  <<Umap>>.

Concernant le fonds de développement culturel et touristique (FDCT) , le département dit avoir pu lancé le quatrième appel à projet pour la subvention, du 16 Décembre au 16 Janvier 2020, dont les résultats ont été publiés tardivement à cause du COVID-19. Une somme de 90.004.250 francs CFA a été octroyée à 23 associations, de 08 régions du Burkina pour une tranche de subventions comprise entre 1.676.000 francs et 5.348.000 francs CFA.

Abdoul Karim Sango a rappelé que les différentes réalisations ont été faites dans le contexte de COVID-19 marqué par la distanciation sociale, et un impact qui va de la régression de l’activité culturelle et touristique en général, à la fermeture des salles de spectacle et la promotion culturelle. Pour lui, les projets qui pouvaient être réalisés l’ont été; c’est donc dire que la satisfaction y est.

Du reste, le département dit avoir développement et continue de développer des actions dans le cadre du soulagement de l’impact du COVID-19. Il s’agit de l’adoption d’une stratégie de développement de la recherche et son plan d’actions dans les domaines de la culture et du tourisme; l’élaboration du plan de formation des acteurs culturels et touristiques; la mise en place d’une antenne régionale du FDCT dans les Hauts-Bassins ; le renforcement de la lutte contre la piraterie des œuvres littéraires et artistiques.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici