Des responsables du Mouvement SENS face aux militants du quartier Karpala, à Ouagadougou

Dans le cadre de la campagne pour les élections législatives du 22 novembre, le Mouvement SENS a organisé un meeting-concert au quartier Karpala de Ouagadougou. C’était dans la soirée du jeudi 19 novembre où, un public majoritairement jeune, a été au rendez-vous.

Des responsables du Mouvement SENS face aux militants du quartier Karpala, à Ouagadougou

Conscient des limites de ses « moyens » et de ses « forces », le Mouvement SENS a opté pour des meetings-concerts dans les quartiers populaires. C’est du moins, ce qu’a révélé Me Angelain Poda, porte-parole de la campagne du Mouvement SENS. Précision à l’appui, « C’est une manière pour nous de venir à la rencontre de la jeunesse de chaque quartier, avec des artistes du quartier, pour passer notre message ».

A Karpala, Me Poda dit être venu avec ses camarades parler à « un public engagé » en écoutant de la bonne musique livrée par « des artistes engagés ». Comme dans bien d’autres quartiers ayant accueilli les meetings-concerts du Mouvement SENS, la plupart de ces artistes sont des jeunes de Karpala. Et ce, précise Me Poda, « Lorsque les artistes sont choisis parmi les jeunes du quartier, les jeunes sortent ».

En tout cas, les jeunes ont majoritairement pris part au meeting-concert de cette soirée du 19 novembre. A l’attention de ce public, le logo du Mouvement SENS sur le bulletin de vote du Kadiogo a été présenté aussi bien physiquement que sur écran géant. Des participants au meeting ont même été amenés à montrer comment retrouver ce logo. Un logo situé à la 4è position du haut vers le bas dans la dernière colonne du bulletin de vote. C’est sur ce logo que les électeurs ont été invités à apposer le doigt imbibé d’encre indélébile le 22 novembre. Ainsi, les candidats du Mouvement en lice dans la province du Kadiogo pourront obtenir des sièges à l’Assemblée nationale. Ces candidats se sont présentés sous des ovations nourries.

Des militants et populations de Karpala à l’écoute des messages des représentants du Mouvement SENS

Déjà, Me Angelain Poda, selon qui  « tous les jeunes qui sont là, disent qu’ils vont voter SENS », se dit espérer que son Mouvement aura des députés à l’Assemblée nationale. Des députés qui s’investiront à faire adopter de pertinentes lois en matière de marchés publics, de foncier rural, de mariage et de financement des partis politiques.

A en croire Abdoulaye Diallo, tête de la liste Kadiogo du Mouvement, il s’agira de faire en sorte que la gestion des marchés publics soit transparente et favorable aux jeunes, que le foncier rural bénéficie d’une rigoureuse garantie de protection, que les mariages religieux et coutumiers soient légalement reconnus au même titre que les mariages célébrés à la Mairie, et qu’une partie du financement public des partis et formations politiques serve à assurer aux jeunes des formations qui leur permettent de mieux s’engager politiquement.

Fulbert Paré

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici