Leïla Nakié SAMBARE/ZERBO, Directrice de la mobilisation des ressources et du partenariat de l’ANEREE

A l’occasion de la célébration du 8 mars, Burkina Demain met à l’honneur les femmes œuvrant dans le secteur de l’énergie au Burkina Faso. C’est dans cette optique qu’il a rencontré la Directrice de la mobilisation des ressources et du partenariat de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) lors d’un entretien. 

Leïla Nakié SAMBARE/ZERBO, Directrice de la mobilisation des ressources et du partenariat de l’ANEREE

Récemment portée à la tête de la Direction de la mobilisation des ressources et du partenariat (DMRP) de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) avec pour mission principale le développement des projets et programmes, la recherche de partenaires et la mobilisation des ressources, Mme Leïla Nakié SAMBARE/ZERBO, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est Ingénieur environnement de formation.

Dans son département, elle a pour objectifs à court terme, de valoriser les contenus des conventions déjà signées avec les structures partenaires, de rendre opérationnel le Cluster solaire avec l’adhésion d’au moins une vingtaine de structures et de mettre en œuvre le plan d’actions de mobilisation des ressources.

A moyen terme, la DMRP dans la mise en œuvre du plan d’actions de mobilisation des ressources aboutira l’obtention de financements pour l’exécution d’un certain nombre de projets et programmes de l’Agence afin de contribuer à l’atteinte de objectifs du Gouvernement en matière de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Pour le long terme, la DMRP avec le concours de l’ensemble des autres directions, devra travailler à parvenir à une autonomie financière de l’Agence sur tous les plans.

Lors du lancement l’année dernière du Cluster Solaire-Burkina Faso, la Maison des solutions énergétiques (ANEREE) s’était lancée dans la constitution d’une base de données des acteurs évoluant dans le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Et selon Mme Leïla Nakié SAMBARE/ZERBO, la base de données des acteurs évoluant dans les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique est toujours en construction car l’enregistrement se fait de manière continue. A ce jour, dit-elle plus d’une cinquantaine d’entreprises ont été enregistrées dans la base de données, et la communication se poursuit en vue d’inciter les autres acteurs à le faire pour faire partie du Cluster solaire.

La vision du Cluster solaire est de créer un environnement d’affaires attractif et compétitif, spécifique à la filière solaire, favorable au développement des acteurs de la chaine de valeur, sur le plan national et international. En être membres présente des avantages tels que : offrir de la visibilité aux entreprises du Cluster, mettre en place des mécanismes de financement en terme de mobilisation de fonds propres et de recherche de financements extérieurs , rehausser les compétences des membres dans les domaines de la technologie, de l’innovation, constituer un marché local compétitif , mettre en réseau les différents maillons de la chaîne de valeur du Cluster, soutenir le développement des solutions innovatrices d’énergie solaire, susciter la création d’incubateurs dans le domaine du solaire , travailler avec les pouvoirs publics pour permettre à ses membres d’être éligibles aux différents fonds et dons nationaux et internationaux, lever les barrières pour l’accès aux marchés national et international, développer une plateforme de veille informative sur l’énergie solaire, mettre en place un cadre d’échange des acteurs du solaire et de créer une synergie d’actions.

Tout en reconnaissant qu’il existe très de peu de femmes dans ce secteur, Mme la Directrice en charge du partenariat de l’ANEREE conclut en encourageant les femmes et jeunes filles à s’engager dans le domaine des Energies renouvelables, dans un premier temps et dans un second temps en s’approcher de l’ANEREE avec leurs projets. Elles pourront bénéficier de conseils et des facilités mis en place par le gouvernement pour développer le secteur de l’énergie au Burkina Faso.

Hioua Eric Bassolé

Burkina Demain

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici