Une enseignante-assistante américaine, Chelsea Lorson, est accusée d’avoir eu des relations sexuelles avec l’un de ses élèves mineur, ainsi qu’avec le frère de celui-ci âgé de 15 ans. Elle risque dix-sept ans de prison.
ENS

Elle a plaidé coupable. Elle a reconnu s’être sexuellement offerte à deux lycéens. Lors de son procès, l’enseignante, mariée et mère de deux enfants, a avoué vendredi dernier avoir eu des relations sexuelles avec l’un de ses élèves et son jeune frère, tous deux scolarisés au lycée de Lewisburg, une petite ville de Pennsylvanie, dans le nord-est des Etats-Unis, établissement dont elle a été renvoyée depuis.

Selon le Daily Mail, Chelsea Lorson a contacté mi-janvier sur Facebook l’un des deux garçons pour lui proposer d’aller chez lui pour “traîner”. Plusieurs rencontres ont eu lieu entre fin janvier et février dernier dans la propre voiture de la jeune femme, stationnée dans l’allée juste devant le domicile des deux garçons, âgés de 17 et 15 ans. L’aîné lui aurait ensuite demandé de donner un “cadeau” pour l’anniversaire de son jeune frère.

L’ancienne assistante, âgée de 25 ans, s’est vantée de ces relations intimes auprès d’un ami, lui montrant une photo du torse nu de l’adolescent le plus âgé. C’est l’ami en question qui a alerté la police.

Accusée de détournements de mineurs, corruption de mineurs, agressions sexuelles et mise en danger de la vie d’autrui (elle est porteuse de deux maladies sexuellement transmissibles), elle sera soumise à une expertise psychologique afin de déterminer si elle est ou non une prédatrice sexuelle, rapporte le Daily Mirror. Ce qui pourrait entraîner une condamnation à dix-sept ans de prison et un enregistrement au fichier des délinquants sexuels.

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici