A l'ouverture de la réunion statutaire du comité de pilotage, ce jeudi matin à Ouagadougou, au micro, le Pr. Abel Afouda, président du GWP-AO

Le Partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO) tient les 6 et 7 octobre 2016 à Ouagadougou la réunion statutaire de son Comité de pilotage. C’est Clarisse Traoré, représentante du ministre burkinabè de l’eau et de l’assainissement, qui a présidé, ce jeudi matin, l’ouverture de la présente réunion statutaire du GWP-AO.

Clarisse Traoré, conseillère technique, a présidé l'ouverture de la réunion, au nom du ministre burkinabè de l'eau et de l'assainissement
Clarisse Traoré, conseillère technique, a présidé l’ouverture de la réunion, au nom du ministre burkinabè de l’eau et de l’assainissement

La réunion du Comité de pilotage du Partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP-AO), qui a débuté ce jeudi 6 octobre 2016 à Ouagadougou, s’annonce chargée.
«Les participants examineront et adopteront les rapports d’activités et autres documents qui leur seront présentés et donneront des orientations au comité de pilotage pour la mise en œuvre des projets et programmes 2017-2019», a indiqué en substance le président du GWP/AO, Abel Afouda.
Tout en saluant l’accompagnement des autorités burkinabè, le Professeur Afouda a souhaité que le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo, parrain de la réunion, continue d’être le porte-parole du GWP-AO auprès des instances régionales afin que leurs préoccupations soient mieux prises en compte.

L’action du GWP-AO saluée par le gouvernement burkinabè

A l'ouverture de la réunion statutaire du comité de pilotage, ce jeudi matin à Ouagadougou, au micro, le Pr. Abel Afouda, président du GWP-AO
A l’ouverture de la réunion statutaire du comité de pilotage, ce jeudi matin à Ouagadougou, au micro, le Pr. Abel Afouda, président du GWP-AO

Le ministre de l’eau et de l’assainissement du Burkina, Ambroise Ouédraogo, qui s’est fait représenter par son conseiller technique, Clarisse Traoré, a salué au nom du gouvernement l’action du GWP-AO.
«Je voudrais porter à votre connaissance notre appréciation pour les projets portés par le GWP et qui apportent une occasion de travailler avec nos services, et notamment le Projet «Eau au service de la croissance et de la lutte contre la pauvreté dans le bassin transfrontalier de la Mékrou», qui soutient une collaboration régionale des trois pays, ayant en partage les eaux de la Mékrou, je veux citer le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, pour la mise en place d’une plate-forme consensuelle pour la gestion commune de ces eaux transfrontalières. L’Accord-Cadre signé par les Ministres en charge de l’eau des 3 pays sous l’égide du Conseil des Ministres de l’ABN en est une excellente illustration des résultats auxquels on peut aboutir dans un partenariat gagnant-gagnant entre les Etats et les ONGs».

Autres champs d’action du GWP-AO

La présente réunion statutaire du GWP-AO regroupe des membres du comité de pilotage et les représentants des 13 partenariats nationaux de l'eau
La présente réunion statutaire du GWP-AO regroupe des membres du comité de pilotage et les représentants des 13 partenariats nationaux de l’eau

Au-delà du Projet Eau au service de la croissance et de la lutte contre la pauvreté dans le bassin transfrontalier de la Mékrou, le GWP-AO mène d’autres projets que le ministre Ouédraogo a mentionnés dans son discours d’ouverture de la réunion prononcé par Mme Traoré.
Il s’agit entre autres, du Projet de gestion intégrée de la sécheresse en Afrique de l’ouest (PROGIS-AO) et du Projet Eau, Climat et Développement en Afrique.

Le GWP-AO est une organisation de la société civile dont les résultats sur le terrain sont ici salués par la partie burkinabè
Le GWP-AO est une organisation de la société civile dont les résultats sur le terrain sont ici salués par la partie burkinabè

Ces projets, pour ne citer que ceux-là, assure le ministre Ouédraogo, «nous donnent aussi des motifs tangibles pour la continuation de notre collaboration et mieux, devraient nous galvaniser pour que nous identifions ensemble de nouveaux projets innovants en vue d’améliorer l’état de ce partenariat qui ne peut être que profitable pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations».
Le Partenariat régional de l’eau de l’Afrique de l’Ouest existe depuis 2002. Son siège est à Ouagadougou, au Burkina Faso. L’actuel secrétaire exécutif du GWP-AO se nomme Dam Mogbanté.
Outre les membres du comité de pilotage, la présente réunion statutaire de Ouagadougou regroupe les représentants des partenariats nationaux de l’eau des 15 pays de la région ouest-africaine.

Grégoire B. Bazié
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.