Suite à l’attaque terroriste d’Intangom dans le département Tin-Akof dans le Sahel burkinabè, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a réagi. Elle présente ses condoléances aux familles éplorées et appelle les autorités à opérationnaliser les services de renseignements pour déjouer les attaques. Lisez.upc

C’est avec une grosse peine que l’UPC a appris que dans la nuit du 11 au 12 octobre 2016, des assaillants ont attaqué le poste avancé d’Intangom, près de la frontière avec le Mali, faisant trois morts et un blessé du côté des militaires burkinabè.
L’UPC présente ses condoléances les plus émues aux familles des trois militaires décédés, et souhaite prompt rétablissement au blessé.

Notre parti exprime par ailleurs sa profonde solidarité à l’endroit des populations du Sahel et des forces de défense et de sécurité qui ont fait preuve de bravoure et de patriotisme.

L’UPC s’inquiète de la multiplication des attaques perpétrées contre notre pays. Elle invite donc les plus hautes autorités à tout mettre en œuvre pour assurer la protection des populations et des forces de défense et de sécurité. Cela commence par des signaux forts, notamment dans l’opérationnalisation des services de renseignements pour déjouer les attaques, et plus d’efforts dans l’équipement et la formation des forces de défense et de sécurité.

Vive le Burkina Faso !
Vive nos vaillantes forces de défense et de sécurité !
Ouagadougou, le 12 octobre 2016
Pour le Bureau politique national de l’UPC,
Le Secrétaire national chargé de la défense et de la sécurité
Colonel à la retraite Lona Charles OUATTARA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.