La cérémonie de signature d’une convention entre le ministère des Sports et Loisirs , la Fédération burkinabè de football (FBF) et l’Assemblée nationale est intervenue, ce lundi 13 mars 2017 à Ouagadougou. Objectif , définir le rôle de chaque partie prenante dans l’organisation du tournoi du football initié par l’Assemblée nationale. ass

Selon le président de la Commission en charge des Affaires sociales et culturelles, Yahaya Zoungrana, il s’agit de compétitions en cadet et minime dont l’ organisation est confiée au ministre des Sports et à la FBF.
Pour Salifou Diallo, ces compétitions visent à implémenter la représentation et son rayonnement, contribuer à la perfection des jeunes footballeurs talentueux pour assurer une relève régulière aux Etalons séniors et à rassembler les députés d’une même région et créer une synergie d’actions.
Son souhait, promouvoir sur tout le territoire national le sport et encourager la jeunesse à la pratique du sport et du football.

Cette compétition a été rendue possible grâce à l’Assemblée nationale et ses partenaires au développement. Elle va coûter environ 20 milliards de F CFA. Le démarrage est prévu pour le 25 mars prochain à Kaya et la finale aura lieu à Bobo-Dioulasso. Ce tournoi devra avoir lieu chaque année sur la période 2017-2020.

«Nous remercions l’initiateur et nous mesurons toute l’importance de cet acte et en tant que président de la Fédération, nous comptons mettre tout en œuvre pour que tous les objectifs qui nous sont assignés soient pleinement atteints», a déclaré le président Sita Sangaré.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.