Une délégation de l’Association Comité International – Mémorial Thomas Sankara (CIM-TS), conduite par son président, Colonel Bernard Sanou a été reçue en audience cet après-midi, 05 mars 2019 par le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré. A sa sortie d’audience, le président du Comité e répondu aux questions des journalistes et a fait le point des échanges avec le chef du gouvernement.

Le Comité International Mémorial Thomas Sankara a été reçu en audience par le Premier Ministre. A la sortie de l’audience, le premier responsable de cette association qui à érigée le mémorial Thomas Sankara a livré quelques informations à la presse, concernant l’objet de cette audience.

Dans son allocution, le Colonel Bernard Sanou a affirmé d’abord souhaiter ses vives félicitations au Premier ministre pour sa nomination et lui souhaiter plein succès dans l’accomplissement de sa mission. Il a aussi ajouté que l’Association Comité International Mémorial Thomas Sankara est disposée à accompagner le Chef du gouvernement dans l’atteinte de ses missions, notamment sur la question de la cohésion sociale et de la cohabitation pacifique, très chère au Premier ministre Christophe Dabiré.

Le Colonel Bernard Sanou a également évoqué dans ses propos que l’objet de cette visite était aussi de solliciter des conseils au Premier ministre qui a vécu toute la période de la Révolution de 1983 et son gouvernement qui est très attaché à la réalisation du Mémorial Thomas Sankara et de l’ouverture du site du Conseil de l’Entente (Ndlr siège de l’ex Conseil nationale de la révolution et l’endroit où Sankara et ses douze compagnons sont tombés le 15 octobre 1987 sous les balles d’un commando armé). Sur la question de la ressemblance du statut à la personne de Thomas Sankara, qui fait l’objet d’un débat de l’opinion publique, le Colonel Bernard Sanou a une de plus reconnue qu’il ya une différence et avant d’ajouter que le Comité a manqué un peu de vigilance sur cette question.

L’association Comité international mémorial Thomas sankara est une organisation apolitique et à vocation internationale qui a bénéficié d’une rétrocession de la part du gouvernement de la commande publique portant sur la construction du mémorial de Thomas Sankara. Inauguré le 02 mars 2019 au sein du Conseil de l’Entente en marge du FESPACO, le statut du père de la révolution burkinabè d’aout 1983 fait l’objet des critiques de l’opinion national sur la ressemblance de ce mémorial à la personne de Thomas Sankara. Le CIM-TS a présenté ce lundi 4 mars ses excuses au cours d’un point de presse et demander pardon au peuple burkinabé d’avoir choqué l’opinion par la présentation de l’œuvre. Toutefois, le Comité a tenu à rappeler que l’œuvre n’était  pas encore terminée et les travaux sont en cours pour son achèvement dans de  brefs délais.

Ousmane Bichara

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici