Les membres de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) ont annoncé ce 26 avril, le boycott des activités académiques à compter du 26 avril 2019, exigeant la mise en application des accords conclus avec le gouvernement en janvier 2018. C’était au cours de leur Assemblée générale de ce vendredi à la bourse du travail.

«Nous entendons boycotter à partir de ce jour 26 avril 2019 toute forme d’évaluation, tous les processus de composition au primaire, les calculs de moyennes du troisième trimestre, toutes les activités de remplissage des bulletins de fin d’année et la tenue des conseils de fin d’année, la transmission de toute note d’évaluation et la transmission de tous courriers administratifs pour le reste de l’année, jusqu’à ce que les engagements que le gouvernement a pris avec nous puissent être opérationnalisés », a indiqué Bonaventure Belem, coordonnateur de la CNSE.

Le CNSE a également indiqué des sit-in de 8H à 11h à partir du mois de mai. Exigeant du gouvernement la prise de décret valorisant le statut de l’enseignant d’ici fin mai 2019, les responsables du CNSE demandent la correction de l’ensemble des indemnités de 2018 et de 2019 et la bonification d’échelon à l’ensemble des personnels d’éducation et de la recherche au plus tard en fin mai 2019.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici