Voici la liste de thèmes que l’Opposition politique propose comme menu du dialogue politique en gestation.

«Liste des  thèmes proposés par l’Opposition politique pour le Dialogue politique

I – SITUATION SECURITAIRE

  • Les attaques terroristes au Burkina et la réponse du gouvernement ;
  • Les accusations d’exécutions sommaires et d’atteinte aux droits humains dans le contexte de la lutte contre le terrorisme ;
  • Les dossiers de crimes de masse perpétrés dans le contexte des attaques terroristes, notamment  à Yirgou, Arbinda, Kain, Banh ;
  • La question des groupes d’auto défense ;
  • La question de la présence de l’Etat et des Services publics dans les zones à forte récurrence d’attaques terroristes ;
  • Les problèmes du système éducatif engendrés par les attaques terroristes ;
  • La question des déplacés internes liés aux attaques terroristes;
  • La question de la prise en charge des victimes et des familles des victimes du terrorisme.

II – RECONCILIATION  NATIONALE

  • L’opérationnalisation du triptyque Vérité-Justice- Réconciliation ;
  • Le recours à d’autres formes de justice pour accélérer la réconciliation ;
  • La question de l’indemnisation de toutes les victimes de l’insurrection : manifestants ; opérateurs économiques, commerçants ; leaders politiques ; députés de la Vème législature ; responsables administratifs;
  • La question du retour des exilés politiques ;
  • Le dossier des militaires et policiers radiés.

III – UNITE NATIONALE ET  COHESION SOCIALE

  • La question des conflits ethniques et communautaire ;
  • La question de la stigmatisation ethnique, notamment celle à l’encontre des Peulhs ;
  • La question de l’identité et des valeurs nationales.

IV –  CODE ELECTORAL  ET  ELECTIONS DE 2020

  • La relecture consensuelle du Code électoral ;
  • Le respect des échéances et du couplage des élections  présidentielle et législatives de 2020 ;
  • La question de la représentation des burkinabé de l’étranger à l’Assemblée nationale ;
  • La CENI.

V –  GOUVERNANCE

  • La question de l’autorité de l’Etat ;
  • La question de l’incivisme ;
  • L’efficacité de l’Administration et des Services publics dans la conduite de leurs missions ;
  • La réduction du train de vie de l’état ;
  • La relance économique et le soutien au secteur privé ;
  • La question de la justice ;
  • La question de la corruption et de la corruption d’Etat ;
  • La question de la politisation de l’Administration ;
  • Le bilan de la mise en œuvre des PPP ;
  • La gestion des conflits sociaux en cours : Fonds commun, secteur de l’Education, secteur de la Santé etc.

VI – LES QUESTIONS SOCIALES

  • La vie chère ;
  • La crise des services sociaux de base : éducation, santé, etc..
  • La réforme des salaires ;
  • Le dialogue social et les relations avec les organisations syndicales ;
  • La question des personnes vivant avec un handicap
  • Les défis de la jeunesse : éducation, formation, emploi et  responsabilisation
  • Les défis de la femme : quota genre, autonomisation, responsabilisation ; etc.
  • La question du foncier et des lotissements
  • La question du logement.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.