Sauf changement dernière minute, c’est ce lundi 15 juillet que débute à Ouagadougou le dialogue politique, plusieurs fois annoncée et jamais concrétisé. Ce dialogue intervient au moment où le procès du putsch de 2015 entre dans une phase décisive : les plaidoiries des avocats des principaux accusés : les Généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé.

Prévu pour se tenir du 15 au 22 juillet, ce dialogue politique intervient également au moment où l’on parle de la relance du procès du dernier gouvernement du président Blaise Compaoré et du Premier ministre Luc Adolphe Tiao.

Sont attendus à ces pourparlers politiques, des représentants de l’Opposition politique et ceux de la majorité présidentielle. Simon Compaoré, président intérimaire du MPP et Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique (CFOP) sont annoncés comme co-présidents des travaux du dialogue politique a lieu à la présidence du Faso.

.

Affaire à suivre.

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.