Photo de famille des officiels et des éléments de la promotion sortante

La sortie de promotion des bénéficiaires Cluster Shalom des églises partenaires de compassion internationale du Burkina Faso ou des centres de développement pour enfant a eu lieu ce samedi 20 juillet 2019 à Ouagadougou. Il était question de libérer les anciens compassionnés devenus aujourd’hui adultes car disent d’aucuns, ils peuvent s’auto aider.

Photo de famille des officiels et des éléments de la promotion sortante

Les centres de développement pour enfant ont fait leur sortie de promotion, ce matin dans la ville de Ouagadougou. Le Pasteur Dieudonné Kabré dans son intervention a déclaré que Dieu a passé le ministère de compassion pour que les enfants soient éclairés et qu’ils aient la vie éternelle. Certes, ils ne feront plus partie de la compassion mais le Pasteur Kabré les a rappelés que Dieu leurs a donné le pouvoir de tout dominé. Voilà pourquoi il avoue que quand l’on marche avec Jésus, rien ne peut l’arriver. « Ne donner pas dos à l’église, car c’est une manière d’abandonner Dieu », a-t-il conseillé.

Responsables d’églises et pasteurs à la cérémonie

« Dieu a un meilleur projet pour vous », a laissé entendre le représentant du Pasteur Minoungou, coordonnateur de cluster Shalom s’adressant justement aux jeunes impétrants. Pour Adama Ouédraogo, représentant de compassion internationale au Burkina, les églises et leur partenaire compassion ont pourvu en soins de santé, en enseignement spirituel, en éducation socio-émotionnelle, en accompagnement scolaire et universitaire, en formation professionnelles et en protection des enfants.

Toujours dans l’allocution de Adama Ouédraogo, on croirait qu’une pluie de conseilles s’abattaient sur les jeunes impétrants. Des conseilles parmi lesquels on pouvait entendre « soyez des exemples de charité, soyez des exemples partout où vous serez, protégez et defender les pauvres, aimez votre nation, soyez de bons pères de famille et de bonnes épouses, faites la différence parce que vous n’êtes pas n’importe qui, car vous avez grandit dans la maison de Dieu ».

Tels sont les ‘’saglse bèda’’ ou les ‘’grands’’ conseilles que monsieur Ouédraogo a libéré dans la conscience desdits enfants. Vont-ils les suivre ou les mettre en pratique ? Dans tous les cas, leur avenir est dans leurs mains. A écouter le représentant de compassion internationale, l’église et compassion comptent sur ces impétrants pour la transmission des valeurs sociales, humaines et spirituelles dans les milieux dans lesquels ils évolueront.

« Nous sommes aujourd’hui des hommes et des femmes gloire à Dieu pouvant assurer plus de responsabilité que la plupart de ceux de notre génération », a témoigné Jaonna Guigma, porte-parole des impétrants. Grâce à la compassion par exemple, Nourou Bonkoungou est de nos jours entrepreneur en décoration. « La compassion a été une véritable opportunité pour moi », a-t-il dit. « La compassion a fait de moi une fille heureuse », a conclu Abzèta Nana. Ce sont 60 personnes qui ont fait leur sortie de promotion en cette année 2019.

Nicolas Bazié

Tidiane Sow

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.