La ministre de la solidarité nationale et de l'action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo face à la presse ce jeudi

Le gouvernement par le biais du ministre de la solidarité nationale Marie Laurence Ilboudo/Marshal et du ministre de la communication a tenu, ce 17 octobre 2019 à Ouagadougou, un point de point avec comme objectif d’échanger avec les journalistes sur le plan d’urgent et d’actions du gouvernement en faveur des déplacés internes.

La ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo face à la presse ce jeudi

Le gouvernement s’est prêté au traditionnel point de presse ce 17 octobre 2019 dans la soirée à Ouagadougou. Pour Marie Laurence Ilboudo/Marshal, ministre de la femme et de la solidarité nationale, le Burkina Faso fait face à une crise humanitaire sans précédent. Le pays enregistre en effet des déplacements massifs de populations dans toutes les 13 régions exacerbées par la récurrence des attaques terroristes à partir de janvier 2019. L’on enregistre selon les 2 conférenciers gouvernementaux, à ce jour 486.360 déplacés internes(PDI) repartis dans toutes les régions du pays, dit-elle, en indiquant que l’assistance alimentaire et en matériels de survie apportée par le gouvernement a coûté 2.155.633.525 F CFA.

Les défis à relever

Pour elle, les défis à relever sont entre autres le renforcement de la cohésion sociale, la sécurisation des différentes localités pour réduire, voire mettre fin aux déplacements des populations, le financement et la coordination des interventions humanitaire.

Comme perspectives, Marie Laurence Ilboudo/Marshal à relever la protection des populations vulnérables (femmes et enfants) et la réduction de l’exposition aux violences sexuelles, l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, l’accès aux soins de santé et la nutrition, l’accès à l’éducation pour les enfants des ménages déplacés dans les zones d’accueil, l’appui aux moyens d’existence et de financement. Durant les échanges avec les hommes de media, la ministre de la femme a martelé que des convois de vivres en destination des populations de koutoukou avaient été attaqués et que koutoukou sera repris.

Commémoration de l’insurrection populaire

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou face à la presse

L’annonce de la commémoration de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, a été faite par Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement. Cette commémoration vise à rendre hommage à nos martyrs, à magnifier le combat pour la liberté et la démocratie et à transmettre par ces moments difficiles un exemple de courage et de maturité qui a animé les Burkinabé durant ces évènements, a-t-il précisé, tout en appréciant le geste de solidarité du peuple ghanéen par la remise de 200 000 dollars ( 110 000.000) pour soutenir le pays dans sa gestion de la crise humanitaire.

Il a conclu son propos en annonçant que le 20 octobre la famille de la presse burkinabè sacrifiera au rituel de la célébration de la journée nationale de la liberté de la presse avec pour thème : comment consolidé la liberté de la presse face à la menace terroriste.

Amir Théophane Tiendrebéogo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.