C’est sous le thème «Prévention des conflits et consolidation de la paix : le rôle essentiel de l’islam »  que la communauté islamique ahmadiyya du Burkina Faso a animé  jeudi 14 novembre dernier à Houndé, un point de presse dans le cadre de la 4ème édition” Ville Ansarullah”, Hounde 2019.

À l’occasion de la 4ème édition” Ville Ansarullah ” Hounde 2019, du 14 au 16 novembre la communauté islamique Ahmadiyya a organisé une conférence de presse le jeudi 14 novembre 2019, sous le thème «Prévention des conflits et consolidation de la paix : le rôle essentiel de l’islam».

Fondée en 1889, la communauté islamique ahmadiyya est présente dans plus de 212 pays et compte des douzaines de millions de membres. Elle prône la renaissance de l’islam.

Pour l’Amir et chef missionnaire du Burkina Faso Mahmood Nasir Saqib, Dieu a envoyé Ahmad, à l’instar de Jésus pour « mettre fin aux guerres de religions dans le monde entier, condamner l’effusion de sang et rétablir la moralité, la justice et la paix ».

Selon le conférencier, l’amir Saqib, c’est vue ce que le pays traverse,que le thème a été choisi. Toujours selon lui, pour éviter le terrorisme, il faut être très claire avec la population, il faut avoir la satisfaction de la communauté de base, et vivre ensemble pour la paix dans les communautés. Aussi pour la préservation de la paix, l’amir pense que les uns et les autres devraient interdire les sentiments de culpabilité envers les autres tenant à voir en eux, le nœud des problèmes de l’humanité et les messages porteurs de haine, de colère, d’agressivité, de l’exclusion ; qui provoquent aussi les conflits.

Toutes ses explications étaient fondées sur les enseignements du Saint Coran et de la vie du Saint prophète de l’islam, le prophète de l’islam avait annoncée dans son sermon d’adieu, il y’a 1440 ans selon lui, qu’un noir n’était pas supérieur à un blanc et vis-versa. « Le meilleur être d’entre nous est celui qui craint Allah», a-t-il.

Étaient présents à cette conférence de presse,  l’Amir et chef missionnaire du Burkina Faso Mahmood Nasir Saqib, son adjoint Soukeymane Kaboré, le Coordinateur régional des Hauts bassins , Abdoul Razak, et le coordinateur des activités Saïdou Saon.

Après Banfora en 2016,Léo en 2017 et Koudougou 2018, c’est Houndé qui a commémoré les activités “ville Ansaroullah ” de la communauté islamique Ahmadiyya pour la 4ème édition. Au programme, il y’a une exposition des livres, une caravane d’information, des prêches en langues locales et la conférence public sur le thème.

Gafoura Guiro / Houndé

 Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.