Boukary Nébié (2e à partir de la droite) est désormais Docteur ès lettres et sciences humaines

Boukary Nébié  a soutenu avec brio, ce jeudi 17 septembre 2020, sa thèse de doctorat à l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou. Il devient ainsi Docteur ès lettres et sciences humaines après son grand oral académique devant un jury présidé par l’ancien ministre et ancien président de ladite université Pr Joseph Paré et comprenant les professeurs Yves Dakouo, maître de mémoire, et George Savadogo.

Boukary Nébié (2e à partir de la droite) est désormais Docteur ès lettres et sciences humaines

«Analyse du discours : argumentation et conflit dans le discours syndical»; c’est sous ce thème que Boukary Nébié, après trois années de recherche, a soutenu sa thèse de doctorat unique en science du langage, ce 17 Septembre à Ouagadougou.

C’est sous le regard attentif des professeurs Joseph Paré, président du jury, Yves Dakouo et Georges Sawadogo que Boukary Nébié a présenté sa thèse à l’université Joseph Ki-Zerbo. À travers cette thèse préparée avec l’appui du Pr Yves Dakouo, Boukary Nébié, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’a pas déçu les membres du jury. En effet, à l’issue de sa présentation et des différentes questions  auxquelles il a su apporter avec satisfaction des réponses, la thèse du doctorant Nébié a été déclaré recevable, consacrant ainsi Boukary Nébié, docteur avec la mention ” très honorable”.

Il a travaillé  d’arrache-pied pour y arriver

Le travail du chercheur Nébié a porté sur l’analyse du discours syndical

Pour arriver à ce résultat, Boukary Nébié a dû travailler d’arrache-pied et a analysé tous les angles de son thème. Le modèle de discours conflictuel étudié, conformément au thème, a été extrait des différents discours de la CGT-B (Confédération générale du travail du Burkina), de 1988 à 1999; des choix qui se justifient très bien et qui ont su convaincre les membres du jury. Selon Nébié, trois raisons principales ont motivé à faire son choix.

D’abord, au niveau du diplôme d’étude approfondie (DEA), son travail était axé sur l’analyse des discours de l’ANEB (Association nationale des étudiants du Burkina), donc le but était de poursuivre dans la même logique afin d’approfondir les recherches.

Ensuite, la C.G.T-B a été choisie en raison de la filiation entre elle et l’ANEB, toutes deux des organisations syndicales de la gauche. Enfin, la période de 1988 à 1999 a été choisie car la première date correspond à l’année de création de la C.G.T-B et la seconde, à l’année à laquelle a été créée l’UAS (l’Unité d’action syndicale).

Quant à la C.G.T-B, l’impétrant  dit avoir fait le choix de la structure compte tenu du fait qu’elle a les discours qui correspondent au mieux au type de discours auquel il s’est consacré, c’est-à-dire le discours conflictuel.

Présentation du travail appréciée par le jury

Le jury présidé par le Pr Joseph Paré a jugé le travail recevable

Pour le Pr Joseph Paré, Boukary Nébié a fait une bonne présentation aussi bien au niveau du document qu’à la présentation du travail. C’est  «un travail de très bonne qualité, un sujet original», a-t-il conclu. Le présentateur, lui, n’a pas caché ses émotions à la suite de la délibération.

Ce sont des sentiments  «de fierté et de joie, dit-il, de savoir qu’on a pu conduire les recherches jusqu’à ce niveau et d’être devant un jury composé d’éminents enseignants du domaine et qui, à l’unanimité ont reconnu les qualités et les mérites du travail». Boukary Nébié  appelle ceux qui souhaiteraient suivre ses pas, à se consacrer au travail, à ne pas abandonner car pour lui, la recherche a ses contraintes et c’est au bout de l’effort qu’il y a la récompense. «Si on travaille, s’il y a l’abnégation, on peut réussir », va-t-il conclure.

Elargir sa recherche au discours politique

Parents, amis, collègues et connaissances ont suivi avec intérêt la présentation du travail du Dr Boukary Nébié

Comme perspectives, Nébié entend élargir la recherche à toutes les centrales syndicales burkinabè, poursuivre en faisant une étude comparative de la pratique syndicale en Afrique, c’est-à-dire entre le Burkina et d’autres États du continent, élargir la réflexion au discours politique, religieux, étatique, etc et faire une étude du rapport entre le syndicalisme et le discours politique. En attendant, le jury a souhaité que, au regard de la qualité de la thèse, Nébié travaille à l’éditer.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici