Dans son dernier rapport publié fin mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait le point sur l’espérance de vie dans le monde. Voici ce qu’il en est du continent africain.
VV

Selon l’OMS, l’espérance de vie a augmenté, ces quinze dernières années, de cinq ans, la progression la plus rapide enregistrée depuis les années 1960.

Et c’est l’Afrique qui a connu la plus grande augmentation au monde, avec un gain global de 9,4 années. Principales raisons à ce bon résultat : l’amélioration des conditions de vie des enfants, les progrès dans la lutte contre le paludisme et l’accès élargi aux antirétroviraux pour le traitement du VIH-Sida, maladie qui avait provoqué une chute de l’espérance de vie dans les années 1990.

L’espérance de vie des nouveau-nés recensés dans 29 pays riches est de 80 ans voire plus, celle d’enfants nés de 22 pays d’Afrique subsaharienne est de moins de 60 ans.

Voila comment se présente l’espérance de vie:

50 à 55 ans: Nigéria, Côte d’Ivoire, Tchad, Angola, Sierra Leone;

55 à 60 ans: Burkina Faso, Mozambique, Mali, Somalie, RDC, Cameroun, Guinée Conakry;

65 à 70 ans : Mauritanie, Niger, Ghana, Soudan, Ethiopie, Kenya, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud;

70 à 100 ans : Sahara Occidentale, Maroc, Algérie, Lybie, Egypte, Tunisie, Botswana, Madagascar, Namibie, Gabon, Sénégal.

A préciser que la Sierra Leone détient la plus faible espérance de vie au monde, tant pour les hommes (49,3 ans) que pour les femmes (50,8 ans).
« Le monde a fait de grands progrès dans la réduction des souffrances inutiles et des décès prématurés qui résultent de maladies évitables et traitables. Mais les gains ont été inégaux », a laissé entendre la directrice générale de l’institution, Margaret Chan.

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici