Dans une lettre adressée au candidat à la primaire, l’ancien président Nicolas Sarkozy, le président de l’AFP regrette que des propos aient été “mal rapportés et sortis de leur contexte”.sarko

C’est l’épilogue d’une polémique qui aura fait couler en quelques jours beaucoup d’encre et encore plus de tweets… Le 21 octobre dernier, dans un article présenté comme un scoop, L’Obs rapportait une petite phrase attribuée à Nicolas Sarkozy : « Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs. »

À quelques semaines de la primaire de la droite à laquelle il participe en tant que candidat, l’ancien chef de l’État aurait ainsi commis l’imprudence d’insulter ses propres électeurs devant un auditoire de journalistes, réunis le 18 octobre, à l’occasion d’un déjeuner organisé par l’Agence France-Presse (AFP). Trop beau pour être vrai ? Joie non dissimulée dans les rangs des anti-Sarkozy, colère noire dans son entourage, l’intéressé et ses proches démentent vertement tandis que l’avocat de l’ancien président, Me Thierry Herzog, annonce le dépôt d’une plainte contre L’Obs, mais aussi contre l’AFP.

Mais l’affaire des « ploucs » ne va pas faire long feu. Dans une lettre que l’hebdomadaire Paris Match affirme avoir pu consulter, le président de l’AFP, Emmanuel Hoog, présente ses excuses « personnelles et professionnelles » à Nicolas Sarkozy. En substance, il regrette que des propos tenus par l’ancien chef de l’État lors d’un déjeuner, placé sans ambiguïté sous la règle du « off », aient été non seulement rapportés (en violation de ladite règle), mais également dénaturés par L’Obs. « Des propos mal rapportés et sortis de leur contexte ont pu créer confusion et contresens », écrit-il. Contresens ! La version originale serait-elle donc une autre petite phrase ayant circulé elle aussi sur les réseaux sociaux : « Je sais bien que vous pensez que mes électeurs sont des ploucs. » Plus plausible peut-être…

Anderson Koné
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.