La présente visite de Mohammed VI revêt d'importants enjeux aussi bien pour le Maroc qu'à la Côte d'Ivoire

Le roi Mohammed VI du Maroc est arrivé vendredi à Abidjan en provenance de Conakry, pour une visite officielle de cinq jours destinée à renforcer les relations ivoiro-marocaines.

Le roi Mohammed VI en tête-à-tête avec le président ivoirien Alassane Ouattara
Le roi Mohammed VI en tête-à-tête avec le président ivoirien Alassane Ouattara

Cela pourrait être l’une des raisons pour lesquelles le président ivoirien Alassane Ouattara n’est pas à Ouagadougou pour assister à l’ouverture officielle du 25e FESPACO dont la Côte Ivoire est l’invitée d’honneur. Il s’agit de la visite  que le roi Mohammed VI a entamée ce vendredi à Abidjan dans le cadre du renforcement des liens de coopération entre la Côte d’Ivoire et le royaume chérifien.

Deux pays qui entretiennent de d’excellentes relations  dans bien de domaines. On dira même que c’est l’exemple de coopération fructueuse Sud-Sud. En effet, la coopération entre Rabat et Abidjan touche plusieurs domaines notamment l’éducation,  le commerce, le bâtiment la pêche ou les technologies de l’information et de la communication. Aujourd’hui le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la Côte d’Ivoire  dépasse les 180 millions d’euros.

Mais, cette visite coïncidant avec la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), il était difficile pour le président Ouattara de faire le déplacement de la capitale burkinabè pour assister à l’ouverture de la fête du cinéma africain, sachant que le roi du Maroc était en route pour Abidjan.  Mais, ADO fera quand même le déplacement de Ouaga, si l’annonce se confirme, pour assister aux côtés de son homologue  burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, à la clôture le 4 mars prochain du FESPACO 2017.

Grégoire B. Bazié

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.