L’Association Béog Yiinga avec à sa tête l’artiste Sana Bob organise une tournée nationale de sensibilisation dénommée « vivre ensemble ». Cette tournée s’effectuera dans 18 villes du Burkina Faso. Elle se donne pour objectif de promouvoir la cohésion sociale et de sensibiliser la population sur la nécessité du vivre ensemble. Le lancement de cette activité déjà en cours, a eu lieu le jeudi 23 août 2018 à Ouagadougou.

Le crieur public, c’est bien ce surnom qui sied pour ce grand artiste appelé Sana Bob dans ce contexte. L’artiste, sous l’égide de son association entend apporter sa contribution pour un véritable raffermissement de la cohésion sociale au Burkina Faso.

A l’écouter, des phénomènes tels que l’incivisme, l’intolérance religieuse mettent en mal notre société et notre vivre ensemble. C’est pourquoi dit-il « nous voulons aller vers les populations pour leur apporter le message de paix, de vivre ensemble ».

Cette tournée vise aussi à « renforcer les bases culturelles et traditionnelles tout en cultivant l’élan de citoyenneté, d’amour et d’intégration », renchérit le coordonnateur de la tournée, Abdoulaye Bamba dit Abdoul De Bamba.

Sana Bobo s’expliquant à la presse

Elles sont 18 villes du Burkina Faso qui recevront le crieur public. En effet toutes les 13 régions du pays seront visitées à travers cette campagne de sensibilisation qui va s’étaler sur une période d’un an. Elle a déjà débuté depuis le 27 mai 2018 et se poursuivra jusqu’en juin 2019.

La tournée se subdivise en deux étapes. La première étape, lancée dans la ville de Kombissiri, comprend entre autre Zorgho, Kaya, Gaoua etc. La deuxième étape sera lancée le 11 décembre prochain à Manga à la faveur de la célébration de l’indépendance du pays et est composée de Dori, Fada, Bobo, Ouaga, etc.

A chaque étape, le programme se compose « d’un concert live avec l’artiste » sous fond de sensibilisation et de « message de  vivre ensemble » à expliqué Sana Bob. Puis, viendra ajouter le manager de l’artiste Moumine Niampa alias Niamps Niampa « nous irons rendre visite et délivrerons des certificats de reconnaissance aux rois et chefs coutumiers » pour leur rôle de recherche permanente de cohésion sociale.

L’impact de cette tournée est d’atteindre 20 000 personnes.

Joachim Batao

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici