Alors que la polémique ne cesse d’enfler sur les ratés de la statue Thomas Sankara présentée au public le 2 mars 2019, en marge du FESPACO ; le Comité International Mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a animé une conférence de presse ce lundi 04 mars 2018, pour  apporter des éclairages et rassurer l’opinion nationale et internationale sur ce qui reste à faire pour aboutir à une statue digne de son nom pour honorer la mémoire du père de la Révolution burkinabè d’août 1983.

D’entrée du jeu, le CIM-TS a présenté toutes ses excuses et demander pardon au peuple burkinabé et à la famille de Thomas Sankara d’avoir choqué l’opinion par la présentation de l’œuvre avec des ratés. Toutefois, le Comité a tenu à rappeler que l’œuvre n’a pas encore été terminé et les travaux sont en cours pour son achèvement dans un bref délai. Mais le site reste ouvert, ces travaux concerne la statue de Sankara.

Pour le Colonel Bernard Sanou, Président du Comité international Mémorial Sankara, « cette œuvre marque la fin de plus de trente (30) années de frustration ». Elle permettra à la révolution d’exister dans l’esprit des jeunes. Le Secrétaire général du CIM-TS, M. Luc Damiba a affirmé que normalement, la présentation au public du mémorial n’est pas prévue à cette date, mais le Comité a voulu présenter l’œuvre en marge du FESPACO pour donner plus de visibilité à la  statue.

«Que l’œuvre finale reflète Thomas Sankara»

La porte-parole du président Jerry Rawlings et membre du Comité a déclaré que l’initiative de cette statue partait d’une commande publique du Ministère de la culture, des arts et du tourisme (MCAT) avant d’être rétrocédée à l’Association Comité international Mémorial Thomas SAnkara. Elle a ensuite affirmé : « Nous savons tous que cette œuvre n’est pas terminée, mais nous allons prendre l’entière responsabilité que l’œuvre finale reflète typiquement la personne de Thomas Sankara»

Dans le souci de la transparence et de la clarté de la gestion des ressources financières, le Trésorier du Comité a tenu a rassuré à tous les contribuables que tous les comptes de l’association CIM-TS vont être publiés et seront accessibles à n’importe quelle personnes qui le désire. Aussi, il affirmé que les contributions de la population doit faire l’objet d’une rigueur dans sa gestion comme le faisaient Sankara dans la gestion des biens publics.

Erigé sur le site du Conseil de l’entente, la statue de Thomas Sankara et ses douze (12) proches tombés le 15 octobre 1987 est un projet porté par le CIM-TS. L’œuvre inachevée avait été dévoilée le 2 mars 2019 en présence du Président du Faso, Roch Christian Kaboré et de l’ancien président Ghanéen Jerry Rawlings et de plusieurs membres de la famille et cadres de l’ex Conseil national de la révolution (CNR).

Ousmane Bichara

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici