Le ministre de la fonction publique recevant la lettre de protestation de l’Unité d'action syndicale le 1er mai dernier

En principe, c’est ce mardi 20 mai 2019 que gouvernement et syndicats renoueront le dialogue. L’ouverture de cette rencontre gouvernement-syndicats est prévue pour 9 h dans la salle du dialogue social de l’Immeuble Baoghin à Ouagadougou. C’est le Premier ministre Christophe Dabiré qui présidera la rencontre dans un contexte de grogne sociale, notamment dans les secteurs de la santé et de la justice.

C’est le Premier ministre Christophe Dabiré qui présidera l’ouverture de la rencontre

Initialement prévue du 16 au 22 avril, et reporté à la demande des syndicats ; la  rencontre gouvernement-syndicats reprend ce mardi matin à Ouagadougou. Cette rencontre se tient dans un contexte de grève généralisée dans le secteur névralgique de la santé sur la période 21-25 mai. Dans le secteur de la justice, c’est le même tempo, avec les avocats et les gardes de sécurité pénitentiaire aux avant-postes.

Le ministre de la fonction publique recevant la lettre de protestation de l’Unité d’action syndicale le 1er mai dernier

La tâche s’annonce compliquée pour le gouvernement Christophe Dabiré dans un contexte d’explosion de la masse salariale du pays, difficilement soutenable à long terme. La question a été évoquée par un député lors du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation le 16 mai dernier. Il s’en inquiétait, avançant de plus de 800 milliards de francs CFA. Dans ce contexte, comment prendre d’autres engagements avec incidence financière, sans empirer la situation. Mais, le PM Christophe Dabiré qui s’est voulu rassurant sur la question, a certainement des idées qui pourraient permettre d’arrondir les angles. Wait and See.

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.