La présidente de la HACA marocaine,Latifa Akharbach, au cours de l'audience avec le Premier ministre Christophe Dabiré

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a reçu ce mardi en audience, Latifa Akharbach, présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc. A sa sortie d’audience, Latifa Akharbach, s’est félicité du soutien des plus hautes autorités  politiques du pays, à l’image du PM Dabiré, à  l’action des régulateurs des médias comme le Conseil supérieur de la communication (CSC) et la HACA, toute chose qui s’inscrit dans le renforcement démocratique des pays africains.

La présidente de la HACA marocaine,Latifa Akharbach, au cours de l’audience avec le Premier ministre Christophe Dabiré

Après la signature un peu plus tôt de convention scellant un partenariat entre la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) du Maroc dont elle est la présidente et le Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina ; Latifa Akharbach  s’est rendue ce mardi 9 juillet 2019 à la Primature, où il a été reçue en audience par le Premier ministre Christophe Dabiré.

Soutien politique à l’action des régulateurs des médias

A sa sortie d’audience, elle laissera entendre que cette audience qui lui a été accordée montre l’importance de la coopération entre le pays des hommes intègres et le royaume chérifien, car elle donne plus d’illustration à cette coopération.

Pour elle, il est très salutaire de voir que des responsables politiques de la nation, à l’image de Christophe Dabiré,  soutiennent l’action des régulateurs des médias comme le CSC et la HACA. Laquelle action s’inscrit, dit-elle, dans le renforcement démocratique des pays africains.

«Les régulateurs des pays ont besoin d’autonomie et de liberté»

Les régulateurs des pays ont non seulement besoin d’autonomie et de liberté mais aussi de soutien afin d’atteindre une offre médiatique de qualité.

Ainsi, la signature de convention de partenariat de ce matin, permettra au CSC, assure-t-elle,  d’utiliser les outils informatiques que la HACA mettra à sa disposition pour veiller sur l’expression du pluralisme dans les médias du pays.

En rappel, neuf pays africains plus la Belgique ont bénéficié de ces technologiques de communication du Maroc.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.