Après Tenkodogo en 2019, c'est Banfora qui abritera la 2e édition de la Journée nationale de l'arbre

La cérémonie officielle marquant la célébration de la 1ère édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA) a été présidée par le Chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, ce samedi 10 août 2019 à Tenkodogo, région du Centre-est. Inverser la tendance de la déforestation à travers la plantation et l’entretien d’arbres, c’est l’objectif de la JNA institué par le gouvernement en conseil des ministres.

Motif de satisfaction chez les plus hautes autorités à l’issue de cette première édition de la JNA

La ville de Tenkodogo a abrité la célébration officielle de clôture de la première édition de la JNA, ce 10 août. Selon le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Batio Nestor Bassière, cette journée est un axe du programme quinquennal de son département, en rapport avec les objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES). Le développement dit, Antoine Ouédraogo, gouverneur de la région du Centre-est, est inséparable de l’environnement dans un pays sahélien comme le Burkina Faso.

Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Bassière

En effet, pour lui, la tendance à la dégradation des ressources forestières du pays compromet le développement. C’est pour résoudre cette triste nouvelle que la politique de reboisement, la promotion des énergies renouvelables, etc. ont été instaurées, si on en croit le gouverneur Antoine.

Potentialités environnementales

Dans son discours, Il a continué en ajoutant que nonobstant ces actions, la situation reste préoccupante. Dans l’allocution du gouverneur, il est ressorti que la région de Tenkodogo regorge de potentialités environnementales parmi lesquelles on peut retenir une forêt d’une superficie de 9094 ha, la forêt intercommunautaire de Sablogo de 9300 ha, le corridor n°2 des éléphants suivis du parc national Tambi Kaboré d’une superficie de 33000 ha, les zones pastorales de 15000 ha, etc.

A l’occasion donc de la JNA, la région s’engage à mettre 250 000 plants en terre en vue d’accroitre sa couverture végétale, de conserver ses ressources naturelles et d’améliorer la santé de ses populations.

A entendre Christophe Roch Mor, représentant du représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, malgré les efforts consentis des partenaires techniques et financiers, des défis majeurs restent à relever. Ces défis sont l’efficience et la durabilité de stratégies de mise en œuvre.

Appel à mobilisation générale sans délai

L’état actuel de la dégradation des cadres de vie, appelle sans délai, à une mobilisation générale concertées et ambitieuse pour espérer renverser la tendance en vue de léguer aux générations futures, une terre encore habitable.

Les temps forts de cette cérémonie ont été la décoration de 14 personnes physiques et morales pour leurs actions dans la préservation, la protection et la valorisation des ressources environnementales ainsi que la remise des prix des six gagnants des différents concours qui sont eux aussi des acteurs et promoteurs de bonnes pratiques en matière de protection de l’environnement.

Après Tenkodogo en 2019, c’est Banfora qui abritera la 2e édition de la Journée nationale de l’arbre

Autre moment important de cette journée, la visite des stands de la foire de l’arbre par le Chef de l’Etat. Le flambeau de l’organisation de la 2ème édition de la JNA a été transmis à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades.

Nicolas Bazié de retour de Tenkodogo

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.