Pour la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burkina, l’Union africaine par le biais de son Département des affaires politiques (DPA) a déployé, du 12 au 13 août 2019 à Praia, au Cap-Vert,  une mission d’apprentissage entre pairs sur la gestion des élections de la diaspora.

L’un des défis majeurs de la CENI, c’est de réussir le vote des Burkinabè de la diaspora en 2020

C’est le défi majeur et inédit de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en 2020. A savoir organiser les premiers votes de la diaspora lors des élections générales de 2020. Pour relever ce défi, la CENI bénéficie du soutien de l’Union africaine dont le département des affaires politiques (DPA) a déployé, du 12 au 13 août 2019 à Praia, au Cap-Vert,  une mission d’apprentissage entre pairs sur la gestion des élections de la diaspora.

Cette  mission d’apprentissage par les pairs fait partie du programme d’appui global à la CENI burkinabè à la suite de la demande d’assistance électorale de cette dernière en vue des échéances électorales de 2020.

Ainsi, dans le cadre de la coopération entre les réseaux de commissions électorales de la CUA-DPA et de la Communauté économique régionale, le DPA a collaboré avec le Réseau de commissions électorales de la CEDEAO (ECONEC) dont sont membres les organes de gestion des élections (OGE) du Burkina Faso et du Cap-Vert.

L’apprentissage par les pairs fait partie, faut-il le rappeler, de la stratégie globale du DPA de la Commission de l’Union africaine qui consiste  à apporter un soutien aux OGE des États membres afin de gérer des élections pacifiques, démocratiques et crédibles, conformément à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance (ACDEG)».

Grégoire B. Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.